Partager

C’est une partie de l’armée loyaliste libyenne chassée par la révolution de ce pays venue pour un début chercher refuge au Mali et qui a subitement utilisé ses armes pour s’acharner atrocement contre ce pays d’accueil et d’hospitalité.

Ces militaires qui jusqu’à ces jours ont le statut militaire libyen car, aucune mesure juridique ou administrative n’a procédé jusqu’à ce jour à leur radiation dans les services militaires de ce pays moins encore de leur nationalité libyenne. Ces militaires qui après avoir été accueillis à bras ouverts sans aucune retenue se sont ajoutés aux terroristes déjà sur le terrain pour s’attaquer à des hommes qui étaient loin de penser qu’ils agiraient ainsi.

Quelle est la gestion qui peut être réservée à ces actes si l’on sait que l’armée libyenne qui est en train d’agresser le Mali relève d’un pays qui ne lui est même pas frontalier.

Autre preuve encore les hommes les plus décriés par leur comportement instable à savoir l’alliance du 23 Mai ont -soit disant – condamné ces actes même s’ils sont le noyau car, connaisseurs de terrain et du pays dans sa globalité. Ils ont été les meneurs dans tous ces crimes. C’est pourquoi la première mesure salutaire reste leur radiation des rangs.

J’invite tous mes frères du Nord : sonrais, arabes et tamashek à préserver dans le maintien de leur esprit patriotique et lutter fortement contre ces terroristes à travers le simple refus à tout enfant, tout proche ou toute autre connaissance de subir une quelconque complicité même si elle est passive : l’histoire vous donnera raison.

Chers frères du Sud comme du Nord, de l’Est comme de l’Ouest noirs ou blancs resserrons nous les coudes et prions que le tout puissant protège Un Peuple UN But et Une belle Foi dans un Mali uni et indivisible.

Commandant Najim Ag HATTAYE

22 Février 2012