Partager

jpg_une-2411.jpgL’année 2011 a été la plus meurtrière avec vingt-six soldats tués dans des attentats et accrochages. Depuis le début de l’opération Serval, engagée le 11 janvier 2013 avec les forces maliennes pour chasser les islamistes armés du nord du pays, sept militaires français ont été tués, dont un officier, pilote d’hélicoptère, aux premières heures de l’opération.

Plusieurs ont été tués lors d’accrochages, notamment dans le massif de l’Adrar des Ifoghas d’autres lorsque leurs véhicules ont sauté sur des mines.

Près de 3.000 soldats français sont actuellement engagés au Mali. Deux soldats français sont tués dans un échange de tirs, près de l’aéroport de Bangui, cinq jours après le déclenchement de l’opération Sangaris. Celle-ci est destinée à rétablir la sécurité dans le pays et à protéger les populations en désarmant milices et groupes armés. Quelque 1.600 soldats français sont déployés aux côtés de 2.500 soldats d’une force africaine, la Misca.

YC

L’Indicateur du Renouveau du 11 Décembre 2013