Partager


L’opération riz est une réponse du gouvernement à la crise céréalière à travers un partenariat scellé avec des importateurs céréaliers sur la base d’exonération en vue de fournir les commerçants détaillants qui s’engagent à vendre le kilo à 310 F.

La société Djigué SA a joué mardi sa partition, en livrant aux détaillants 50 tonnes de riz sur les 1000 tonnes prévues non sans inviter les uns et les autres à respecter les règles du jeu.

Une cérémonie de livraison de 50 tonnes de riz a eu lieu mardi dans les magasins de la société Djigué-SA, au marché de Ngolonina, en présence du président du Groupement des commerçants détaillants du Mali, Hamma Abba Cissé, du chargé de mission du ministre du Commerce, de l’Economie et de l’Industrie, Souleymane Kensa Sidibé, et du représentant et manager de la société Djigué-SA, Soya Djigué.

Depuis quelques jours, les opérateurs céréaliers de la place, comme GGB de Bakoré Sylla, Mme Camara Astan Kouma, Modibo Kéita de GDCM et la société Djigué ont commencé à livrer chacun 1000 tonnes de riz exonérés à l’importation aux commerçants détaillants au prix de 300 000 F CFA la tonne. A charge pour les détaillants de les revendre à 310 F CFA le kilo.

Le riz fourni par la société Djigué est de la brisure à 5 %. Selon Soya Djigué, il n’a pas été importé pour les besoins de la cause, mais la seule variété que la société vend depuis des années à ses clients traditionnels de Ségou, Sikasso, Kayes, Kita, Koutiala, Bougouni, Mopti, Gao, entre autres. Le prix de revient est de 350 000 F CFA la tonne, mais, par patriotisme, la société a accepté de le revendre à 300 000 F CFA la tonne.

Soya Djigué a demandé aux détaillants de respecter le prix officiellement fixé de commun accord avec l’Etat afin de soulager les populations meurtries par les conséquences de la vie chère. Il a ajouté que sa société a fait une enquête préliminaire auprès des consommateurs pour connaître leur goût afin de leur proposer du riz de qualité.

Dans la journée de mardi, des commerçants détaillants ont été ravitaillés. Une cinquantaine de tonnes de riz sont sorties des magasins Djigué. La livraison continuera jusqu’à épuisement du stock des 1000 tonnes prévues.

Le président du Groupement des commerçants détaillants du Mali, Hamma Abba Cissé a jugé que l’opération qui a commencé, il y a environ une semaine, se passe dans la plus grande transparence et que les 200 commerçants détaillants de Bamako qui ont reçu le précieux sésame jusque-là sont tous solvables.

Il a ajouté, qu’il y va de la pérennité de l’opération qui se fait par un système de crédit revolving. Pour être servi une deuxième fois, il faut d’abord éponger sa dette, a-t-il expliqué. Une commission de distribution veille à la moralité de l’opération, a précisé M. Cissé.


Abdrahamane Dicko

29 Mai 2008