Partager

Il était accompagné du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) Jeamille Bittar, du responsable de la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali, Hama Abba Cissé, des représentants de l’UNTM et des associations de défense des consommateurs. Étaient également présents, de grands noms de l’importation de céréales, notamment Bakoré Sylla, Amadou Djigué, Modibo Keita et Oumar Niangadou.

Cette visite était destinée à vérifier l’état général des stocks des produits de première nécessité dans les entrepôts des grands importateurs. La visite a commencé par les magasins de Amadou Djigué au Quartier du fleuve, près de la BCEAO. Là-bas, la délégation s’est assuré de la présence d’un important stock d’huile et de lait.

Amadou Djigué explique que ses magasins ont une capacité de 15.000 tonnes chacun. « Pour le lait et l’huile, il n’y aura pas de pénurie et ni de flambée, au contraire, les prix seront désormais en dessous de la norme imposée par l’exonération. Je vendrai désormais le baril d’huile de 200 litres à 155.000 Fcfa, au lieu de 162.970 Fcfa. Pour le sac de 25 kg de lait en poudre, ce sera 72.000 Fcfa au lieu de 72.970 Fcfa« , a-t-il promis. Direction les entrepôts du Grand grenier du bonheur de Bakoré Sylla à N’Golonina, à la Zone industrielle et à Sotuba.

D’une capacité de 25.000 à 50.000 tonnes chacun soit l’équivalent de deux bateaux, ces magasins sont pleins à craquer. « Pour le mois de Ramadan, GGB cédera son riz à 300.000 Fcfa la tonne, tous genres confondus, exonéré ou pas. Je m’engage également à mettre 500 tonnes de riz à la disposition des magasins témoins. Les journalistes peuvent allez vérifier dans les magasins témoins à partir de ce soir, ils seront tous remplis« , a assuré le patron de GGB.

Le ministre Diallo a visité ensuite les magasins des Grands moulins, de la Sodima et de GDCM. Tous ces importateurs ont aussi tenu à rassurer les consommateurs de la quantité suffisante des stocks. Le patron de GDCM, Modibo Keita, comme celui des Grands moulins, Cyril Achcar, ont promis respectivement et séance tenante, 400 et 150 tonnes de riz pour les magasins témoins.

Cette visite s’est donc révélé utile pour l’opération « Magasins témoins » qui s’est vue promettre pour la seule journée plus de 1000 tonnes de riz, autant pour le sucre, l’huile et le lait en poudre.

Le président de la CCIM, Jeamille Bittar, a remercié le ministre Diallo d’être allé à la rencontre des opérateurs économiques et d’avoir inspecté leurs entrepôts pour mesurer le travail abattu pour garantir l’approvisionnement du pays. « Cette initiative témoigne du dynamisme et de l’esprit de partenariat entre le secteur privé et le public. Comme promis par les grands importateurs, il n’y aura ni pénurie, ni flambée pour le mois de Ramadan. Nous allons y veiller« , a promis le premier responsable des opérateurs économiques du Mali. Jeamille Bittar prendra soin de préciser que cet engagement ne concerne pas que Bamako mais s’étendra à toute l’étendue du territoire national.
La nouvelle et, surtout, sa concrétisation soulageront les consommateurs.

Leur représentante, Mme Konaté Bintou, qui avait exprimé de manière nette ses inquiétudes lors de la visite de mercredi (voir L’Essor du 5 septembre), se dira rassurée cette fois-ci : « je suis rassurée non seulement par la présence des grands stocks dans ces différents dépôts, mais aussi par les engagements pris par les opérateurs qui ont commencé à achalander les magasins témoins depuis ce matin. Les consommateurs auront désormais des produits à proximité ». Le représentant de l’UNTM, Modibo Diakité, a insisté, lui, sur la nécessité d’informer au maximum sur les sites des magasins témoins.

Le ministre Ahmadou Abdoulaye Diallo a lui aussi marqué sa satisfaction. « J’avais vu la quantité des stocks sur les documents, mais j’avais des réserves. Ces inquiétudes sont dissipées après la visite de ces dépôts. Aujourd’hui, je peux rassurer les Maliens que les stocks que j’ai vus, dépassent les prévisions pour plusieurs mois.

Je sors de cette visite très satisfait », a-t-il indiqué avant de remercier les opérateurs économiques pour leur détermination à approvisionner correctement le pays en produits de première nécessité. « C’est une grande chance pour notre pays, d’avoir des importateurs nationaux qui dominent dans les secteurs vivriers du commerce », a relevé Ahmadou Abdoulaye Diallo qui a profité de l’occasion pour annoncer aux consommateurs que son département est à pied d’oeuvre pour éviter une pénurie de gaz butane (voir L’Essor du mercredi 3 septembre). « Nous sommes en pleine concertation avec les opérateurs gaziers. Et tout sera mis en oeuvre dans les plus brefs délais pour un approvisionnement correct du pays en gaz », a promis le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Commerce.

Doussou DJIRÉ

09 Septembre 2008