Partager

Pour le mois béni de Ramadan, le ministère de l’Action Humanitaire, de la Solidarité et des Personnes Agées ne lésine pas sur les moyens pour soulager nos compatriotes déplacés des régions Nord du Mali. Le département lance ce matin même une gigantesque opération de distribution de produits de première nécessité. Cette opération, qui sera simultanément organisée dans toutes les capitales régionales, coûtera à l’Etat environ 273 millions de nos francs.

L’annonce a été faite par le Secrétaire général du ministère, Amadou Rouamba, samedi dernier, à la faveur d’un point de presse au département. Selon Amadou Rouamba, cette opération s’inscrit dans le cadre de l’assistance aux personnes déplacées internes, pour faire face aux besoins pressants spécifiques au mois béni de Ramadan, mois de prière, de solidarité et d’entraide.

L’Opération Ramadan concernera au total près de 400 tonnes de vivres, 125 tonnes de sucre et 2 000 moustiquaires, pour environ 273 millions de FCFA et sera lancée de façon coordonnée avec les Gouverneurs dans l’ensemble des chefs-lieux de régions. S’agissant des réfugiés maliens dans certains pays voisins, le Secrétaire général du ministère de l’Action Humanitaire, de la Solidarité et des Personnes Agées a tenu à préciser que leurs cas relèvent du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR).

Mais, a-t-il ajouté, le gouvernement négocie avec les pays d’accueil pour pouvoir leur venir en aide dans le respect des conventions régissant le HCR. «Déjà, le ministre en charge de la question, accompagné de ses homologues de l’Education et de la Promotion de la Femme, s’est rendu au Burkina Faso pour apporter le soutien du gouvernement aux réfugiés vivant dans ce pays».

Toujours au titre de l’action humanitaire, le département a mené plusieurs actions au plan intérieur. Il s’agit, entre autres, de la distribution de 1 500 tonnes de vivres et de non vivres dans les régions du sud en faveur des personnes déplacées et de l’envoi de 1 080 tonnes de vivres et de non vivres, de médicaments et d’équipes médicales dans les localités du Nord, notamment Tombouctou, Gao, Kidal, Douentza, Hombori et Gossi.


Yaya Samaké

30 Juillet 2012