Partager

Le mouvement changement au Mali avec l’ensemble des associations d’assainissement de la commune 2 ont mené une vaste opération de nettoyage au grand marché de Bamako ce Samedi 3 Juin 2021. L’objectif est de montrer aux populations que la propreté est possible avec un effort conjugué. 

Ils étaient près d’une centaine de jeunes à s’adonner à cette opération d’assainissement. Selon les organisateurs, cette opération de nettoyage intervient pour changer l’image de la capitale, faire de Bamako une ville propre. « Le grand Marché a été notre cible car c’est ici que beaucoup d’ordures sont entassés même sur les goudrons. Nous voulons aussi montrer à la population que la propreté est une affaire commune. Nul n’a le droit de dire qu’il n’est pas concerné. Le premier lancement de notre mouvement est aujourd’hui dans le grand marché. A l’avenir, nous essayerons de toucher d’autres villes du Mali » a déclaré Aïssata Maiga, Présidente de la cellule changement au Mali. 

Souleymane Sidibé, porte-parole de l’éveil de conscience ne dira pas le contraire. « Nous voulons sensibiliser les populations sur l’insalubrité qui devient un fléau incontrôlable dans notre ville » dit-il. 

Mme Sy Kadiatou Sow, membre du comité stratégique du M5-RFP, présente sur les lieux, a salué l’initiative tout en encourageant les jeunes à continuer cette lutte très noble. « Le mouvement changement au Mali est à féliciter pour cette initiative. Les jeunes se sont mobilisés pour donner une autre image au grand marché de Bamako. Cet assainissement continuera même en dehors de la capitale malienne. Malgré que le marché soit bourré d’Hommes et d’ordures à l’approche de cette fête de Tabaski, ils ne se sont pas découragés » a-t-elle déclaré. 

Les commerçants ont des avis divergents sur l’activité du jour malgré son côté positif : propreté du marché. « Assainir le marché nous fait plaisir énormément. Ça le rend propre et praticable. Ces jeunes sont vraiment à féliciter» tels sont les mots d’encouragement de Aminata Sacko, Commerçante. 

Par ailleurs, Moussa Ballo souhaite que la lutte soit une continuité sans le moindre arrêt. « Rendre propre le marché est très important. Mais très souvent, ce type d’activité débute pour s’en arrêter là. Qu’ils continuent sans se décourager » a-t-il conclu.  

Changement au Mali, attend multiplier l’assainissement, c’est à dire rendre les villes maliennes propres.

Adama Sanogo

@Afribone