Partager

Lancée dimanche dernier par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Natié Pléah, l’opération « Citoyens jusqu’au bout » visait à augmenter le taux d’enlèvement des cartes d’électeur. Six motos Djakarta sont mises en jeu pour les jeunes qui auront mobilisé le plus de monde.

Depuis quelques années, les Maliens votent très peu et les différents taux de participation sont en deçà des attentes des autorités. A quelques jours du premier tour de la présidentielle 2007, prévu pour le 29 avril, le retrait des cartes d’électeurs n’est pas à hauteur de souhait.

Surtout à Bamako où le taux d’enlèvement reste très timide. Puisqu’il y est de 15% contre 30% pour l’intérieur du pays. Chaque Malien se doit pourtant d’accomplir son devoir civique en retirant sa carte d’électeur pour voter pour le candidat de son choix.

L’opération « Citoyens jusqu’au bout » organisée par la société civile, avec l’agence de communication Starcom, la Coordination des associations et ONG féminines (CAFO) et le Conseil national des jeunes du Mali avait pour but de sensibiliser les populations à retirer leur carte d’électeur avant le jour « J » de l’élection.

Lancée dimanche par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Natié Pléah, l’opération a pris fin hier, mardi 17 avril. Elle délivrait un message d’alerte aux citoyennes et citoyens du Mali sur les conséquences de leur vote.

L’opération a permis d’augmenter le taux de retrait des cartes d’électeurs dans plusieurs quartiers de Bamako. Pour ce faire, les organisateurs avaient mis des Sotrama à la disposition des populations afin de les transporter sur les lieux de distribution des cartes d’électeurs, qui sont souvent éloignés de leurs domiciles.

L’initiative a été fort appréciée: « Grâce à cette opération, j’ai pu retirer ma carte, sinon je ne sais pas comment j’allais voter pour mon candidat. C’est une initiative à saluer » dira un citoyen.

Les organisateurs ont décidé de récompenser les jeunes qui ont mobilisé le plus de monde. Six motos de marque Djakarta sont mises en jeu pour les communes de Bamako. En tout cas, l’opération « Citoyens jusqu’au bout » a suscité beaucoup d’engouement.

« Nous, femmes et jeunes du Mali, indépendamment de tout parti, n’avons pas pour vocation de soutenir un candidat ou une candidate, mais nous nous sentons le devoir d’alerter les citoyens et les citoyennes de notre pays sur les conséquences de leur vote ou de leur absence de vote pour les droits et la démocratie  » dira la responsable de Starcom, Mme N’Diaye Rama Diallo.

La Secrétaire exécutive de la CAFO, Mme Oumou Touré déclarera, quant à elle, que les femmes et les jeunes, qui constituent les forces du changement, doivent faire en sorte que le taux de participation reflète le niveau de la démocratie malienne en allant voter massivement.

Le ministre Kafougouna Koné a invité les populations, plus particulièrement celles de Bamako au retrait des cartes d’électeur et à un vote massif à la hauteur de notre démocratie pour rehausser l’image du Mali.

Alou B HAIDARA

18 avril 2007.