Partager

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Madeleine Bâ, a procédé, le vendredi 3 septembre, au Stade municipal de l’Hippodrome, au lancement de l' »Opération vente promotionnelle de bovins Ramadan 2010″. Première du genre, cette opération de vente promotionnelle de 250 bovins à l’occasion de la fête de Ramadan, vise à contribuer, de façon notoire, à l’amélioration des revenus des pasteurs et agro-éleveurs du Sahel occidental du Mali. Le premier choix est cédé à un prix oscillant entre 75 000 FCFA et 100 000FCFA. Le deuxième choix est vendu entre 100 000 FCFA et 125 000 FCFA. Quant au troisième, il revient au consommateur entre 125 000 FCFA et 150 000FCFA. Le quatrième choix, ou catégorie extra, est cédé à 150 000 et plus.

Il y a environ un an, à l’occasion de la fête de Tabaski 2009, le Programme d’appui au développement durable de l’élevage au Sahel (PADESO) en partenariat avec les sociétés coopératives pastorales qui gèrent les périmètres pastoraux de Nara-Est et de Dilly, les groupements de femmes et la caisse de microfinance CANEF, initiait une expérience de vente promotionnelle de moutons de qualité et de différents choix à la portée de toutes les bourses sur l’annexe du terrain Chaba à Hamdallaye, en commune IV du district de Bamako.

Cette première opération a suscité un engouement certain parmi les pasteurs qui s’engagent, cette année, à augmenter la quantité de moutons à mettre sur le marché et à multiplier les points de vente, à travers le Bamako.

Les sociétés coopératives pastorales de la zone encadrée par le PADESO avaient pris l’engagement de procéder, dorénavant, à la vente d’animaux à l’occasion de chaque événement religieux où le marché est fortement demandeur. La présente opération s’inscrit dans cette optique et vise à améliorer les conditions de vie et de revenus des agro-éleveurs par la promotion et le développement durable des filières de productions animales.

Les animaux sont mis à la disposition de la population du district de Bamako dans un rapport de qualité-prix défiant toute concurrence. Ainsi, le premier choix est cédé à un prix oscillant entre 75 000 FCFA et 100 000 FCFA.

Le deuxième choix est vendu entre 100 000 FCFA et 125 000 FCFA.

Quant au troisième, il revient au consommateur entre 125 000 FCFA et 150 000 FCFA. Enfin, le quatrième choix ou catégorie extra est cédé à 150 000 et plus.

Ces animaux, au nombre de 250, proviennent des périmètres pastoraux des zones de Dilly et de Nara-Est (Sokolo, Guiré et Nampala).

Selon le Directeur du PADESO, Dr. Mody Kanouté, l’opération Ramadan 2010 est une première et elle est limitée en quantité d’animaux en un seul point de vente : le stade municipal de l’Hippodrome en commune II.

A le croire, cette opération se veut un test à l’instar de l’opération Tabaski de l’année dernière. « A la lumière des enseignements qui seront tirés, une tentative de multiplication des points de vente, à travers le District, sera envisagée dans les années à venir », a-t-il déclaré.

Le ministre a constaté, avec satisfaction, que, d’année en année, les éleveurs s’orientent vers la prise en charge des préoccupations des éleveurs afin de procéder à la conversion des mentalités, si nécessaire, pour l’adoption de nouvelles pratiques d’élevage créatrices de valeurs ajoutées et d’emplois.

Selon le ministre de l’Elevage et de la pêche, la réalisation de cette vente promotionnelle est aussi le témoignage éloquent de l’accompagnement ferme du système financier décentralisé et de la microfinance.

Soumaila GUINDO

L’Indépendant du 06 Septembre 2010.