Partager

Les jeunes français sont connus avec leur utilisation abusive des jargons. Et le phénomène est presque mondial maintenant. Dans les films, les publications sur les réseaux et même des échanges dans les émissions télé ou radio, on rencontre et entend ces nouvelles expressions. Ainsi, nous prenons deux de ces mots expressions codées qui ne sont pas utilisées qu’en France, mais aussi ailleurs y compris le Mali.  

Notre premier mot “pécho” est un verlan. Pour ceux qui ne savent ce que le verlan signifie, il s’agit d’un mot lu à l’envers. “Verlan” lui-même vient du mot “l’envers”. Pécho est donc le verlan de choper qui signifie attraper, arrêter. Mais, lorsqu’il est utilisé dans notre contexte du jour, le mot (pécho) peut signifier : avoir un rendez-vous, embrasser quelqu’un, acheter de la drogue ou surprendre quelqu’un, l’attraper. Tout est une question de contexte.

Quand au second jargon “relou”, il est le verlan du mot “lourd”. Cependant, son sens argotique est loin de son sens original. Relou parle d’une personne ou d’une chose qui est ennuyante, dérangeante…c’est Aminata Keita, étudiante à l’Institut des Hautes Etudes en Management (IHEM), qui nous donne ces jargons. Elle les apprend également dans les films et les réseaux sociaux.

“On a pécho le gars au bar hier soir. C’est relou pour une personne qui se voulait respectable.”

Issa O Togola

@Afribone