Partager

L’Office malien de l’habitat (OMH) a tenu hier la 32e session de son conseil d’administration. La crise a impacté les résultats avec un manque à gagner de plus de 6,6 milliards de F CFA.

Sous la présidence de David Sagara, ministre du Logement, de l’Urbanisme et des Affaires foncières et président du conseil d’administration (PCA) de l’OMH, les administrateurs ont planché sur le procès-verbal de la 31e session ordinaire du conseil d’administration, le contrôle des tâches, le rapport d’activités et l’exécution du budget de l’exercice 2012 en recettes et en dépenses au 31 octobre 2012, les projets de programme d’activités et de budget de l’exercice 2013 en recettes et en dépenses et les questions diverses.

Le budget approuvé en recettes et en dépenses au titre de l’exercice 2012 se chiffre à 16 014 108 955 F CFA. Le déficit enregistré est de 6 624 996 785 F CFA. La crise de mars 2012 est passée par là. Elle a été engendrée par la baisse de la subvention de l’Etat à 55 %, le difficile recouvrement des mensualités des logements sociaux construits au Nord, les programmes des logements sociaux inachevés, évalués à 1,8 milliards de F CFA.

Les cas de force majeure ont entraîné un budget corrigé de 16 086 108 955 F CFA à 9 389 112 170 F CFA. Le budget de 2013 en recettes et en dépenses est à 14 672 825 173 F CFA dont 12 846 613 173 milliards F CFA sont prévus pour le financement de l’habitat soit 87,55 %. L’analyse des états financiers au 31 décembre 2012 en recettes attendues donne un taux d’exécution de 109 % par rapport au budget corrigé.

Le PCA, David Sagara, a invité la direction de l’OMH à plus d’engagement pour l’atteinte des objectifs fixés malgré les difficultés évoquées. Il a demandé de la fermeté pour le respect strict de toutes les dispositions contractuelles en vue de l’amélioration du taux de recouvrement des recettes des logements sociaux.

Abdrahamane Dicko

Les Echos, le 31 Décembre 2012