Partager

Jeudi dernier, la 11è session du conseil d’administration de l’Office malien du tourisme et de l’hôtellerie (OMATHO) a eu lieu sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Artisanat et du Tourisme, Almamy Koreïssi.

Etaient présents, Oumar Balla Touré directeur général de l’Omatho, ainsi qu’administrateurs de la structure.

A l’ordre du jour : faire le point d’exécution des directives de la précédente session, examen du bilan des activités, exécution du budget 2006, puis adoption du programme d’activités et du budget prévisionnel 2007.

Pour Mr Koreïssi, cette session se tient à un moment où le tourisme malien paraît à son meilleur avantage. Ainsi, grâce à la volonté politique des pouvoirs publics, le tourisme n’est plus considéré comme un secteur marginal, et relations de l’administration avec les professionnels sont moins conflictuelles et facilitent la concertation pour une prise en charge des préoccupations, a-t-il constaté.

Le plan directeur de développement du tourisme qui doit définir les grandes orientations du secteur pour les prochaines années est un cadre approprié qui donnera au secteur son rôle dans la lutte contre la pauvreté et permettra également de stimuler la croissance de notre économie, a estimé Mr Koreïssi.

En 2006, à l’actif de l’Omatho nous pouvons noter le classement de deux hôtels à Bamako, le contrôle de 110 établissements comprenant hôtels et bars restaurants parmi lesquels une quarantaine ont été fermés, contrôle également de 92 agences de voyages dont 6 ont été suspendues à Bamako ; en terme d’aménagement, nous pouvons noter l’identification de zones spécifiques d’aménagement à Siby et dans le district de Bamako, l’appui à l’aménagement du site de Woroni à Sikasso, le surcreusement de mares à Sangha et Dogonimbéré ; par finir, la formation des stagiaires, l’encadrement et la promotion.

Concernant l’exécution du budget 2006, pour une prévision de 999 millions, les réalisations au 31 décembre 2006 ont été de 884 millions, soit un taux de réalisation de 79 %.

Au titre des réalisations sur fonds propres, un effort de recouvrement a été enregistré à tous les niveaux, soit 90 % pour les nuitées, 73 % pour les redevances des compagnies aériennes et 52 % pour le casino.

Au titre de l’année 2007, l’Omatho a comme objectifs de poursuivre ses missions essentielles de promotion, de suivi de la régularisation, de prospection, de formation, d’aménagement et d’appui divers aux entreprises, de renforcer ses activités de classement et de contrôle.

Activités de promotion concerneront essentiellement les actions de soutien et d’appuis conseils aux diverses manifestations nationales. Ainsi, les usagers pourront disposer d’un système d’information statistique sur le tourisme, l’Omatho compte élaborer des fiches de collecte d’informations statistiques et organiser des journées de réflexion sur les facilitations touristiques.

Le budget 2007 de l’Omatho a été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 1,191 milliard de Fcfa, soit une progression de 19,26 % par rapport au budget de l’année dernière.

13 février 2006.