Partager

En visite dans la Région de Ségou, le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a procédé samedi dernier, au lancement du projet d’irrigation N’Débougou IV dont le budget se chiffre à 26,2 milliards de Fcfa. Il permettra d’augmenter les productions agricoles et d’améliorer les revenus des exploitants

Ce projet constitue un symbole de l’amitié germano-malienne. Financé par la Coopération allemande à hauteur de 26,2 milliards de Fcfa, le projet d’irrigation N’Débougou IV a une durée d’exécution de cinq ans. Il a comme objectifs la réhabilitation des aménagements et la construction d’infrastructures d’irrigation et de drainage, l’accompagnement de l’Office du Niger pour la mise en valeur des infrastructures et le renforcement de la gouvernance foncière.

Plusieurs résultats sont attendus au terme de ce projet. Il s’agit, entre autres, de la réhabilitation du casier de N’Débougou sur 4.200 hectares pour les paysans, de l’amélioration des irrigations de la zone de N’Débougou et une partie de la zone de Niono soit environ 20.000 hectares. Le prolongement du drain collecteur du Kala inferieur Est jusqu’au troisième bief du Fala de Molodo sur 33 kilomètres, la mise en place du paiement numérique de la redevance eau et la construction d’infrastructures sociales, font également partie des objectifs.

La cérémonie de lancement s’est déroulée à N’Débougou, en présence de plusieurs personnalités, dont le ministre du Développement rural, Modibo Keita, la directrice du bureau de la Banque allemande de développement (KFW) au Mali, Silvia Paschke, du gouverneur de la Région de Ségou, Alassane Traoré, du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Sanoussi Bouya Sylla, du président directeur général de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté.

Pour le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, ce projet d’une importance capitale cadre parfaitement avec les objectifs du gouvernement de Transition. Le chef du gouvernement a rappelé que l’Allemagne a été le premier pays à reconnaître l’indépendance du Mali. Depuis lors, il a toujours été aux côtés de notre pays.

Dr Choguel Kokalla Maïga a indiqué que le geste d’amitié historique restera toujours dans les cœurs et les esprits des Maliens. Au nom du président de la Transition, du gouvernement et de l’ensemble du peuple malien, il a remercié l’Allemagne pour cette marque de solidarité à l’égard de notre pays.

Des années 1990 à nos jours, la Coopération allemande a couvert plusieurs domaines d’activités comme l’aménagement des terres pour la riziculture, l’appui à la mise en valeur agricole et les études et travaux relatifs aux infrastructures hydrauliques.

Selon la directrice du bureau de la Banque allemande de développement au Mali, ce grand projet prometteur est la concrétisation d’un effort commun germano-malien. Silvia Paschke ajoutera que le projet N’Débougou IV vise l’augmentation de la production, l’amélioration du système de drainage, la protection des terres et l’utilisation du potentiel économique à long terme.

De son côté, le maire de N’Débougou s’est réjoui du lancement de ce projet qui permettra de lutter efficacement contre la pauvreté à travers la création d’emplois pour les jeunes et les femmes et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Quant au délégué général de l’Office du Niger, il a remercié la Coopération allemande pour ce projet qui sera précieux pour améliorer la sécurité alimentaire du pays et réduire les inondations des parcelles et des villages à l’Office du Niger. Cependant, Abdoulaye Daou a attiré l’attention du Premier ministre sur la situation préoccupante que vivent les exploitants agricoles de l’Office du Niger.

Il s’agit du contexte d’insécurité et les difficultés d’approvisionnement en engrais subventionné. Plutôt que 3 sacs par hectare, Abdoulaye Daou a sollicité 6 pour réaliser les objectifs de la campagne agricole 2021-2022.

Quant au président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Sanoussi Bouya Sylla, il a exhorté les agriculteurs à une synergie d’action pour surmonter les difficultés.
La cérémonie a été marquée par la remise de la convention qui fait office de document de mise en œuvre de ce projet au président directeur général de l’Office du Niger. Auparavant, le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga avait visité le barrage de Markala et la parcelle de Sidi Haïdara qui cultive les variétés de riz Wassa et Kogoni.

Mamadou SY
Amap-Ségou

Source: ESSOR