Partager

Les exploits réalisés par l’Office central des stupéfiants ne sont plus à démontrer. Il a procédé une fois de plus hier à l’incinération d’une énorme quantité de stupéfiants, dans la commune rurale de Dio, à 15 Km de Kati.

C’était en présence du patron de l’Office, le Magistrat Lieutenant Colonel Adama Tounkara, d’un représentant du Pôle judiciaire spécialisé, des autorités urbaines et locales de Kati et de Dio ainsi que de la Minusma. L’opération s’est produite également en présence d’une trentaine de journalistes.
Il s’agissait de la destruction de 435 g de cocaïne, d’une valeur de 17 à 22 millions de FCFA au Mali, et bien plus à l’extérieur, de 500 kg de psychotropes et de 3,5 t de cannabis. La valeur marchande de tous ces produits est estimée à plus d’un demi-milliard de FCFA.

Trois services de répression ont été à l’origine de la saisie de ces produits, l’Office central des stupéfiants avec 500 kg de psychotropes, 800 kg de cannabis et 435 g de cocaïne saisis et la Police et la gendarmerie pour 700 kg de cannabis.
Selon le Directeur de l’Office central des stupéfiants, c’est sous l’autorisation du Procureur du Pôle judiciaire spécialisé que cette opération a été réalisée. Il a noté que cette incinération était d’abord pédagogique, car il s’agit de faire comprendre aux populations que les produits saisis sont toujours détruits.
Par conséquent, il leur a demandé une franche collaborartion dans ce sens. Tous les produits ont été saisis entre le mois de mars et le mois d’octobre 2016, a-t-il ajouté.

Adama Bamba

22 Septembre du 03 Novembre 2016