Partager

Une délégation composée du chef de cabinet de la présidence, Oumar Traoré et de la conseillère spéciale du président de la Transition chargée des questions de santé et des affaires sociales, le colonel Badiallo Touré, a procédé mardi dernier à l’inauguration de trois châteaux d’eau au profit des populations du Point G, de Dio Gare et de Banankoro.

Ces réalisations entrent dans le cadre de la concrétisation de la promesse faite par le chef de l’État lors de son investiture. Le colonel Assimi Goïta avait, à cette occasion, décidé de consacrer les 2/3 de son fonds de souveraineté aux œuvres sociales.

Point G a été la première étape pour cette série d’inaugurations. C’est sous un ciel ensoleillé que les populations de cette localité sont sorties massivement pour manifester leur joie pour la construction de cette adduction d’eau potable par le président de la Transition.

Construit dans la cour de la nouvelle mosquée «Masjid Al Awal» du Point G, le château d’eau n° 31 soulagera beaucoup de ménages. «C’est un grand jour pour nous. Depuis plusieurs années, nous vivons une pénurie d’eau. Ce souci fait désormais partie du passé», s’est réjoui le chef de quartier, Ibrahima Fofana, un octogénaire.

D’une capacité de 10.000 litres, ce château d’eau fonctionne grâce à l’énergie solaire. Il facilitera la vie des femmes de la localité. «Je suis née et j’ai grandi ici et je me suis mariée ici. Nous avons toujours parcouru de longues distances pour trouver de l’eau potable, pour faire la cuisine, la lessive ou d’autres besoins», a témoigné Natogama Ouattara, la cinquantaine.

Pour Oumou Diarra, il fallait soit se rendre à Koulouba ou au Camp 2 pour avoir de l’eau potable. Cela demandait beaucoup d’efforts. «Les femmes du Point G sont infiniment reconnaissantes à cette œuvre salutaire du président de la Transition», a déclaré la présidente du groupement des femmes du Point G, Sata Kané.

Prenant la parole, Demba Koné de l’Association des jeunes du Point G a exhorté nos dirigeants à multiplier cette initiative. Il a aussi souhaité la construction d’un lycée au Point G, un vœu cher à la jeunesse de la localité.

Le colonel Moustaphe Sangaré, membre du Conseil national de la Transition (CNT), réside dans la localité. «Le président a tenu sa promesse de consacrer 2/3 de son fonds de souveraineté aux œuvres sociales notamment l’accès à l’eau potable pour les populations», a-t-il dit, en invitant les populations à formuler des prières pour le bon déroulement de la Transition.

Les populations bénéficiaires ont exprimé leur reconnaissance au chef de l’État

Après Point G, direction à Dio Gare, à 37 km de Bamako. L’accès équitable à l’eau potable n’est toujours pas assuré dans cette bourgade de 11.613 habitants. C’est là que sera inauguré le forage n° 32.

Cette œuvre est salutaire, a apprécié Oumou Keita, une habitante de Dio Gare. «Avec ce projet, ce sont des milliers de personnes notamment des femmes qui ont accès à l’eau potable. Ce projet va permettre d’améliorer les conditions de vie et la santé des habitants», confirme le maire Daouda Kané. Au nom de sa commune, l’édile a formulé des doléances : l’aménagement de périmètres maraîchers pour les femmes, la réhabilitation de certaines écoles délabrées et la dotation des centres de santé en équipements et médicaments.

Arrivée à Sénou Banankoro, la délégation a inauguré le château d’eau n° 33. D’un commun accord, il a été décidé d’installer ce joyau dans l’enceinte du Centre de santé communautaire de la localité. Pour Nitjicolo Doumbia, directeur du CSCOM, «parler d’eau potable, revient à parler de santé». Il dira que cette adduction d’eau enlève une grosse épine de leur pied. En plus des difficultés liées à l’accès à l’eau potable, elle permettra d’améliorer la santé de tous, a-t-il précisé.

Chefferie locale, femmes et jeunes n’ont pas manqué de souligner leur reconnaissance aux autorités de la Transition et de prier pour la poursuite des actions sociales. Des châteaux d’eau ont été construits dans d’autres régions dans le cadre des œuvres sociales du président de la Transition. Elles seront inaugurées dans les jours à venir.



Envoyés spéciaux
Oumar SANKARÉ
Amadou KONATÉ

SOURCE : ESSOR