Partager

Occupation illicite des espaces publics: Trois constructions sur le lit du fleuve Niger ont été démolies

La cellule de suivi de la politique nationale de la ville a procédé le mercredi 3 juillet 2019 à la démolition de 3 constructions sur le lit du fleuve Niger sise à Sotuba. Cette opération de démolition des constructions s’est déroulée sous le contrôle du Directeur de ladite cellule N’Tji Abdrahamane Diawara, en présence de l’huissier-commissaire de justice Me Minkoro Traoré.

Construites sur le lit du fleuve Niger, 3 constructions ont fait l’objet de démolition. Selon les dires du Directeur de la cellule de suivi de la politique de la ville N’Tji Abdrahamane Diawara, ces constructions déviaient la circulation des eaux de ruissellement. Cet état de fait est la source des inondations à Bamako. C’est dans l’optique de libérer le passage de l’eau que la cellule de suivi de la politique de la ville a procédé à la démolition de ces constructions a affirmé M.Diawara.

Le Directeur de la cellule de suivi de la politique de la ville N’Tji Abdrahamane Diawara n’a pas caché son indignation face au morcèlement de la berge du fleuve Niger par les spéculateurs fonciers. C’est pourquoi il a lancé un appel à la population à ne pas construire sur des espaces publics. Plusieurs procédures de vérification de l’espace sont mises à la disposition de la population afin d’éviter les espaces problématiques a affirmé le Directeur.

L’occasion était opportune pour M. Diawara d’évoquer les procédures de démolition. Selon ses dires, le numéro 80 00 11 78 est mis à la disposition de la population afin de leur permettre de joindre la cellule lorsqu’elle constate une occupation illicite d’un espace. La cellule lancera une procédure d’investigation lorsqu’elle recevra des alertes. La vocation et le mode d’occupation de l’espace seront ensuite analysés. Lorsqu’ils constatent que l’espace est illégalement occupé les procédures de libération dudit espace seront entamées.

La cellule de suivi de la politique nationale de la ville a été créée en 2009. Elle est rattachée au ministère de l’urbanisme. L’objectif assigné à la cellule est de libérer les espaces publics occupés illicitement.

Les maisons habitées sur la berge du fleuve feront l’objet de démolition après l’hivernage a conclu le Directeur Diawara.

Bissidi Simpara
Bamako, le 04 Juillet 2019
©AFRIBONE