Partager

legislatives2-2.jpg


Le groupe de leaders d’opinion réunis en association pour préserver une atmosphère sereine avant, pendant et après les élections, s’est dit déterminé hier, lors d’un point de presse tenu à la Maison de la presse, à renverser la tendance du faible taux de participation aux élections dans notre pays.

Les 34 observateurs de cette association de la société civile ont effectué des missions d’observation dans autant de centres de vote à travers le pays.

Ces dernières ont constaté, selon Abdoulaye Fofana qui préside le groupe, les efforts appréciables déployés par les principaux acteurs en charge de la préparation matérielle des élections du 22 juillet dernier.

Grace-Mali atteste aussi que les élections se sont déroulées dans de bonnes conditions. « Le processus a été émaillé souvent d’irrégularités mineures qui en tant que telles ne constituent pas de fautes pouvant entacher la crédibilité du scrutin. Nonobstant cette réalité, c’est le lieu de déplorer la faible mobilisation des électeurs lors de la phase législative« , a indiqué Abdoulaye Fofana.

Les différents membres de l’association qui ont témoigné devant la presse, se sont accordés sur la nécessité d’entreprendre de gros efforts dans le cadre de l’éducation, la sensibilisation et l’encadrement de l’opinion nationale malienne.

Grace-Mali propose l’organisation d’états généraux pour analyser le processus électoral. Ce forum devant permettre, de l’avis du groupe de réflexion, d’atténuer l’indifférence, le mépris, la méfiance de l’électorat vis-à-vis de la chose politique. « Une analyse sérieuse mérite d’être faite pour établir le diagnostic et préconiser des solutions idoines« , a résumé Abdoulaye Fofana.

L’Essor

26 juillet 2007.