Partager

Barack Obama a confirmé dimanche ses promesses de campagne de fermer la prison de Guantanamo et de retirer les troupes américaines d’Irak, assurant par ailleurs que son administration allait s’employer à éviter une aggravation de la crise économique. Le prochain président américain a promis plusieurs fois pendant sa campagne de fermer le centre de détention situé à Cuba, symbole des excès de « la guerre contre le terrorisme » menée par Bush et critiqué par la communauté internationale. Ouvert début 2002 sur une base navale américaine située à Cuba, le centre de détention retient aujourd’hui 255 détenus sur les 800 qui y sont passés. Par ailleurs, M. Obama qui était accompagné de son épouse Michelle, a affirmé que celle-ci allait « se créer son propre rôle » comme première dame et qu’elle entendait également s’occuper de l’éducation de leur deux filles Sasha et Malia. Interrogé sur l’éventuelle présence de sa belle mère à la Maison Blanche, il a répondu qu’elle pouvait venir y habiter « si elle veut ».(Afp)