Partager

Le président américain Barack Obama a achevé mardi en Tanzanie sa première grande tournée africaine en lançant un appel à la mobilisation pour développer l’accès à l’électricité sur ce continent et favoriser son essor économique.M. Obama s’était auparavant rendu à Dakar, où il a salué la démocratie sénégalaise qui fait figure d’exception en Afrique de l’Ouest, puis en Afrique du Sud, où sa visite a été dominée par l’état de santé de l’ancien président Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, hospitalisé depuis le 8 juin et toujours dans un état critique.
La visite de M. Obama, sa seconde seulement en Afrique subsaharienne depuis son élection en 2008 et sa première vraie tournée sur le continent, visait à promouvoir un nouveau type de relations entre les Etats-Unis et l’Afrique. Le continent, courtisé depuis longtemps déjà par la Chine, est vu de plus en plus comme une région aux « énormes » opportunités économiques, selon le mot de Barack Obama, dont l’élection à la présidence, la première d’un Afro-américain, avait suscité un immense espoir en Afrique. « Je vois l’Afrique comme la prochaine grande “success story” mondiale et les Etats-Unis veulent être un partenaire de ce succès », a expliqué le président américain dans un discours à Dar es Salaam, « ce continent fait face à de grandes difficultés mais c’est également une période de grandes promesses pour l’Afrique ». AFP.