Partager

Le président gabonais Ali Bongo a clos dimanche à Libreville le 2e New York Forum Africa consacré au développement économique de l’Afrique, en annonçant la création d’un fonds de 150 millions d’euros destiné à la création d’emplois pour la jeunesse. Il sera financé à 25% par les États de la Cemac, le reste par secteur privé ou les institutions financières internationales, et devra former des jeunes « dans les métiers de l’agriculture, du tourisme et des services » selon M. Bongo. Le président ivoirien Alassane Ouattara, invité le dernier jour du forum, s’est lui félicité du « taux de croissance moyen sur le continent, supérieur à 5% ces 10 dernières années ». Il a toutefois insisté sur les trois grands enjeux auxquels est confrontée l’Afrique : l’« industrialisation », l' »intégration » et la « jeunesse ». Pendant le week-end, le Gabon a par ailleurs signé plusieurs contrats importants dans les domaines des infrastructures, de l’agriculture et de l’éducation avec des partenaire chinois et marocain. Ce forum, qui a rassemblé près de 1.000 personnalités et décideurs économiques pendant trois jours, était aussi l’occasion « de parler du Gabon positivement », selon le porte-parole de la présidence gabonaise, Alain-Claude Bilié Bi Nzé. AFP.