Partager

La phase d’enregistrement des dossiers de candidature portant sur l’établissement et l’exploitation de nouveaux services des radios privées et de diffuseurs de programme est close depuis le 13 juillet. La Haute autorité de la communication (Hac) a enregistré 113 dossiers pour les radios pour 57 fréquences disponibles et 3 pour les diffuseurs de programmes. Le dépouillement des dossiers commence le lundi prochain.

L’information a été donnée hier en faveur d’une cérémonie à la Maison de la presse.
Lancé le 13 juin dernier, l’appel à candidature pour des radios privées et les diffuseurs a pris fin le 13 juillet dernier à minuit. Le président de la Commission en charge de l’étude des dossiers, Gaoussou Drabo, était face à la presse ce jeudi pour faire le point des dossiers déposés à la Hac.

Selon M. Drabo, pour les radios toutes typologies confondues, 57 fréquences sont mises en en jeu sur toute l’étendue du territoire national. Ces fréquences sont reparties entre 48 sites géographiques.

« Le 13 juillet, date limite de dépôt, 113 dossiers de candidatures ont été réceptionnés par la Hac. Ces dossiers se répartissent ainsi : région de Kayes 14 dossiers, Koulikoro 19 dossiers, Sikasso 18 dossiers, Ségou 18 dossiers, Mopti 3 dossiers, Tombouctou 5 dossiers, Gao 3 dossiers, Kidal aucun dossier, Ménaka aucun dossier, Taoudénit un dossier, district de Bamako 32 dossiers », a-t-il précisé

Pour les diffuseurs, le président de la Commission de dépouillement a souligné qu’ils doivent assurer la diffusion et le multiplexage des programmes des télévisions privées par voie hertzienne terrestre. « Pour ces entreprises, la Hac a mis en jeu trois autorisation. Trois dossiers ont été déposés à notre niveau », a indiqué Gaoussou Drabo.

Il a annoncé qu’à partir du lundi prochain, la Hac entamera le processus d’instruction des dossiers.

M. Diallo

Du 4 Août 2017