Partager

C’est ce qui se dit ça et là et par des sources bien informées. Il semblerait que l’homme aurait des « ennuis » avec les gars du GSPC Algérien. C’est la raison pour laquelle il se terre à Kidal et sort rarement de là.

Le salut ou le danger ?

Sur les débris d’un MNLA, s’érige aujourd’hui à Gao, le MUJAO vainqueur de la bataille du 27 juin dernier qui délivra la cité des Askia de bandits armés, pilleurs, voleurs de la cité et du vandalisme de tous genres. Allah Akbar, devient un slogan à chaque ronronnement des Toyota du monument islamiste claironné comme rédemption là-bas, là où le souvenir du 31 mars se calle comme une page obscure de l’histoire du Mali : la débâcle sans précédent de l’armée et l’abandon par l’état des populations ramenées à la servitude et l’humiliation.

Catégories signées MNLA dont le sort aujourd’hui germe la justice immanente. Celle qui sanction après avoir tranché. Gao retrouve vie depuis le 30 juin lorsque la défaite du MNLA s’est rendue effective dans le Nord Mali.

La démonstration de technique de combat en plein jour avec l’appui des jeunes et des femmes de la ville le jour de l’effondrement a fini de mettre en place une sympathie pour le MUJAO au point que son intégrisme idéologique connait le pardon et l’adhésion ; la révérence et l’admiration ; la renaissance et le salut. Où en-es-t-on avec les mesures liées à la Charia que proclament ces nouveaux prosélytes d’un islam du 7ème siècle ?

Où en es-t-on du dialogue entre hommes de Dieux de Gao et ces redoutables islamistes venus des quatre vents- pour la seule foi, ont-ils trouvé une terre de rencontre ? La chose est de taille : d’un côté, la reconnaissance pour avoir balayé un MNLA produit de l’inconscience de l’état depuis vingt ans et les calculs, fouets d’une France écoulée, de l’autre, la présence menaçante d’un nouvel ordre du monde depuis Gao au Mali. L’épicentre du terroriste se réinstalle là. Au Mali, le maillon faible depuis ATT et Alpha Oumar Konaré.

Mahmoud Alpha Maïga, envoyé spécial à Gao

Mali Demain du 24 Août 2012