Partager

Pour la troisième journée consécutive, les forces de l’ordre ont dispersé jeudi à Dakar un nouveau rassemblement contre le président Abdoulaye Wade et arrêté au moins huit personnes, dont des leaders du mouvement de jeunes citoyens « Y’en a marre ». Les policiers déployés sur place ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les quelques dizaines de jeunes ayant répondu à l’appel de « Y’en a marre ». Des groupes de jeunes ont ensuite mis le feu à des pneus sur la chaussée dans les rues adjacentes et dans les quartiers voisins de Colobane et Medina, où la police intervenait en petits groupes mobiles à bord de pick-up pour les chasser. Les responsables de « Y’en a marre » ont assuré que toutes les déclarations nécessaires avaient été déposées auprès des autorités, ce qu’a démenti jeudi le ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, qui a qualifié la manifestation de « délit de vagabondage ». De son côté, le M23 a appelé ses partisans de retourner vendredi et samedi sur la Place de l’Indépendance, au coeur de Dakar et à proximité du Palais présidentiel. AFP.