Partager

Dans une interview accordée à la « Gazette du Mali » du 20 mars 2007, Victor Sy voit en la réélection d’ATT la voie ouverte à la restauration.

La candidature du président de la République Amadou Toumani Touré et sa probable réélection pour un second mandat à la tête de l’Etat ne laissent pas certaines personnalités de la scène politique nationale indifférentes. Parmi elles, le Pr. Victor Sy. Le Pr. Sy, qui a présidé avec ATT les travaux de la Conférence nationale, est sorti de sa reserve et dénonce une restauration rampante qui guête le Mali. Il l’a fait savoir dans une interview accordée au jounal « La Gazette du Mali ».

Pr. Sy, à l’instar du Parena, qui estimait lors de son congrès extraordinaire que le président de la République ATT n’avait pas su tout mettre en œuvre pour répondre aux aspirations du peuple, pense que ATT a échoué parce qu’il s’est allié avec les forces de la restauration.

Victor Sy estime que si ATT venait à être réélu, ce qu’il n’exclut pas du reste, le Mali, ira vers une restauration à moins que le président ne se ressaisisse et « épouse les idéaux qui ont fait le 26 mars 1991 ». Victor Sy trouve d’ailleurs que ce sera le grand défi qu’ATT sera amené à relever comme tout autre candidat qui serait élu président.

« Le consensus et l’ADP, c’est ce qu’il y a de pire dans notre pays », dit-il à propos de ce concept et du regroupement politique favorable au président de la République.

« Seule la participation aux élections permet à un parti sérieux de mesurer le travail accompli sur le terrain et justifier les fonds publics reçus au titre de la subvention des partis politiques », tranche-t-il.

Denis Koné

22 mars 2007.