Partager

Le ministre des Infrastructures et de l’Équipement, Mme Traoré Seynabou Diop, a visité ce jeudi à la Zone industrielle le chantier devant abriter l’Inspection de l’équipement et des transports (IET). Elle est sortie satisfaite de l’évolution des travaux estimée à plus de 60 %.

Un inspecteur un bureau : tel est l’ambition du ministre des Infrastructures et de l’Equipement. Il s’agit pour le ministre Traoré Seynabou Diop de mettre les inspecteurs dans les meilleures conditions de travail pour qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle de veille sur les activités du département.
Pour voir de visu l’évolution du chantier, qui servira dans 7 mois de cadre pour les inspecteurs, Mme Traoré s’est rendue 1er février sur le chantier en cours d’exécution dans la cour de la direction régionale des routes du district en Zone industrielle. Le chef du département et sa délégation ont eu droit à une visite guidée du contrôle des travaux.

La nouvelle IET est un immeuble R+2 avec possibilité d’extension en R+3. Les travaux, confiés à une entreprise chinoise, sont exécutés à plus de 60 %. Il est prévu l’aménagement de la cour et la construction d’une clôture pour sécuriser les lieux. Le coût des travaux est estimé à plus de 900 millions de F CFA, financé par le budget national.

Selon le chef du projet, Sambou Abass Sangaré, le chantier comprend une quarantaine de bureaux dont 18 réservés aux 18 inspecteurs, ce qui veut dire que chaque inspecteur aura un bureau à la fin de ses travaux pour exercer pleinement ses attributions. Le reste sera réservé aux salles de conférence, d’archivage, de secrétariat, une cantine, etc. Deux ascenseurs seront installés pour faciliter l’accès aux bureaux.

Pour le ministre Mme Traoré Seynabou Diop, les travaux évoluent en parfaite harmonie avec le planning. « Le bâtiment est futuriste et abritera toutes les commodités pour permettre aux agents d’être plus efficients et plus efficaces », a reconnu Mme Traoré. Elle a salué l’engagement de l’entreprise, le bureau d’architecture et le maître d’ouvrage délégué, l’Agetipe, pour la qualité des travaux tout en les invitant à poursuivre sur cette dynamique pour le respect du délai imparti.

Cette visite a noté la présence de l’inspecteur en chef qui attend impatiemment la fin des travaux pour quitter ses locaux actuels à l’ACI-2000, devenus exigus. La fin des travaux est prévue en juillet 2018.

Ousmane Daou

Du 05 Février 2018