Partager

La ville des 333 Saints a refusé du monde le week-end dernier. En effet dans le cadre de l’accord du 6 août 2002 relatif à la conservation des manuscrits anciens de Tombouctou et de l’accord de coopération dans le domaine des Arts et de la Culture du 12 septembre 2006 entre le gouvernement du Mali et la République d’Afrique du Sud, des actions multiformes ont été conduites pour faire connaître la riche tradition école du Sudan ;

promouvoir la recherche sur les corpus des manuscrits et assurer la formation des conservateurs de l’Institut des hautes Etudes et de Recherche Islamiques Ahmed Baba de Tombouctou et offrir de bonnes conditions pour la conservation physique et numérique des manuscrits. Ces accords comprenaient la construction d’un nouvel édifice.

La concrétisation des relations entre la République du Mali et la République d’Afrique du Sud s’est illustrée une fois encore par l’inauguration des nouveaux bâtiments de l’Institut des Hautes Etudes et de Recherche Islamiques Ahmed Baba de Tombouctou.

C’est dans ce cadre qu’une délégation sud-africaine a séjourné du 23 au 24 janvier 2009 en terre malienne.

Cette délégation était conduite par l’actuel président sud-africain, Kgalema Mothland, et comprenait l’ancien président Thabo M’Béki et plusieurs hautes personnalités.

La cérémonie d’inauguration était placée sous la présidence du président Amadou Toumani Touré en présence du ministre en charge des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique, Amadou Touré en présence d’une importante délégation des membres du gouvernement.

Prières, animation musicale d’un groupe de Tombouctou, d’un orchestre sud africain et de cinq allocutions faisaient de la cérémonie, une journée merveilleuse pour tout ceux qui ont prit d’assaut l’esplanade de l’Institut.

Le maire de la Cité des 333 Saints, Hallé Ousmane, n’a pas caché sa satisfaction pour la forte délégation Sud africaine qui a séjourné dans la ville de Tombouctou.

«En ce jour, qui sera sans doute mémorable, permettez-moi de dire avec quel plaisir et aussi quel honneur le Mali accueille tant de hautes personnalités africaines ! Que l’on ne s’y trompe pas, cette cérémonie est celle de toute l’Afrique ! Elle est celle de l’Afrique, de l’Afrique qui gagne !, de façon éloquente, elle témoigne qu’une coopération africaine conduite avec persévérance et détermination, peut être d’une vitalité exemplaire !

Ce premier projet du NEPAD a été conduit non seulement avec persévérance et détermination, mais aussi avec professionnalisme, dans un esprit toujours fraternel, tant entre les travailleurs maliens et sud africains de ce vaste chantier», a déclaré le professeur Amadou Touré.

A en croire, le président de la République du Mali, Son Excellence Amadou Toumani Touré, l’Institut des Hautes Etudes et de Recherches Islamiques Ahmed Baba de Tombouctou, que nous inaugurons ce matin, est le fruit de l’engagement personnel du président Thabo M’Béki, qui avait été impressionné, au cours de son passage en novembre 2001, dans la ville de 333 Saints, par le nombre et la qualité de manuscrits anciens collectés et exposés, dans des conditions rendant leur exploitation extrêmement difficile.

Il est à noter, que l’édifice a été bâti sur une superficie de 4800mcarré et comprend un amphithéâtre en plein air de 500 places, une salle de conférence de 300 places, une bibliothèque avec salle de lecture, deux salles de réunion etc. et a coûté la somme de 2,500 milliards.


Gnimadi Destin

Envoyé spécial à Tombouctou

26 Janvier 2009