Partager

Mercredi dernier, le président de la République, lors de la séance du Conseil des ministres, a dégagé la stratégie générale de la nouvelle approche de la gestion des affaires publiques. Ce fut une manière pour le président Ibrahim Boubacar Kéita, de mettre aux pas, les membres du gouvernement.

IBK a ainsi instruit au premier Ministre ainsi qu’à chaque membre du gouvernement, d’aller sur le terrain, à la rencontre des populations, afin de recueillir leurs préoccupations et de les prendre en compte avec la promptitude qui sied aux réalités, besoins, préoccupations et attentes. Dans cette mouvance, le président de la République a précisé qu’il tient le Chef du gouvernement responsable et comptable de la gestion des affaires publiques. Le Président, a, également, mis un accent particulier sur le résultat du travail gouvernemental.

D’ores déjà, on peut dire que la récréation est terminée. Aucun ministre ne pourra plus se permettre de dormir sur ses lauriers. Le moment est venu pour chaque membre du gouvernement de démontrer ce dont il est capable. Il n’y aura pas de place au laxisme ni à la médiocrité.

Dans cette mouvance, le président de la République a attiré l’attention du gouvernement sur la nécessitée de rétablir la régularité de la disponibilité de l’électricité. Cela, dit-il, est, aujourd’hui, une préoccupation majeure de l’ensemble de la population. Il appartient donc au ministre en charge de l’électricité, en rapport avec celui des finances, de prendre toutes les dispositions pour rétablir la déserte régulière de l’électricité. Il faut donc s’attendre à des résultats plus probants de l’action gouvernementale.

Jean GOÏTA

Le Pouce du 18 Avril 2014.