Partager

jpg_accident1.jpg
Le second véhicule chargé de savon venait de quitter Sikasso pour la capitale. L’accident aurait été provoqué par l’état de somnolence du chauffeur du véhicule en provenance de Bamako, et qui de surcroît roulait à grande vitesse.

L’accident est survenu dans la commune rurale de Natien. Selon des témoignages recueillis sur place, le choc a été si violent que certains passagers ont été projetés des cabines des véhicules. Les services de sécurité et de la protection civile ont mis six heures pour dégager certains corps des cabines complètement écrasées.
Le gouverneur de la Région de Sikasso, Mamadou Issa Tapo, et les premiers responsables des services de sécurité de la région se sont immédiatement rendus sur le lieu de l’accident où ils ont assisté à la délicate opération d’extraction des victimes.

Le commandant de légion de la gendarmerie de Sikasso, le lieutenant-colonel Diby Traoré, impute l’accident à une défaillance humaine. D’où son appel à la prudence à l’endroit de tous les conducteurs surtout sur la RN 7 très fréquentée aujourd’hui.
Mamadou Issa Tapo a remercié les habitants du village de Natien qui ont spontanément porté secours aux accidentés avant l’arrivée des hommes de la Protection civile. Ils ont également sécurisé tous les biens des victimes (téléphones portables, argent liquide et autres effets personnels) qu’ils ont remis à la gendarmerie.

Le gouverneur a adressé ses condoléances aux familles des victimes, avant d’inviter à son tour les chauffeurs à la prudence et au respect du code de la route, en constatant que vraisemblablement, les causes de ce grave accident sont humaines. Le chef de l’exécutif régional s’est ensuite rendu à l’hôpital régional de Sikasso pour souhaiter prompt rétablissement aux blessés.

F. DIABATÉ
AMAP-Sikasso

05 Septembre 2008