Partager

Une victoire ou un nul contre le Réal Majorque suffit à Seydou Keïta et ses coéquipiers pour remporter le titre de champion d’Espagne 2008-2009

Tout le monde ou presque pensait que Seydou Keïta et ses coéquipiers du FC Barcelone allaient être sacrés champions d’Espagne la semaine dernière lors de la 35è journée de la Liga. Une victoire suffisait au club catalan pour se hisser sur la plus haute marche du podium et les joueurs de Josep Guardiola avaient fait le plus difficile en menant 3-1 face à Villareal dans un stade du Nou Camp en délire.

jpg_5656_4.jpgMais à 12mn de la fin du match, les visiteurs ont gâché la fête des « socios » du Barça en inscrivant, coup sur coup, deux buts pour égaliser à 3-3. Seydou Keïta et ses coéquipiers qui rêvaient de fêter leur sacre au Nou Camp pris d’assaut par 80.000 supporters, ont donc été contraints de remettre ça à plus tard, probablement ce week-end lors de la 36è et avant dernière journée du championnat.

Plusieurs scénarios sont possibles pour le FC Barcelone qui compte 8 points d’avance sur son poursuivant immédiat, le Réal Madrid (86 contre 78). Si le Barça s’impose ou obtient le nul à Ono Estadi face au Réal Majorque, il sera sacré champion d’Espagne 2009 quel que soit le résultat de Valence-Réal Madrid. Aussi, un nul entre Valence et le Réal Madrid ou une victoire des Valanciens permettra aux Catalans de remporter le titre suprême même en cas de défaite contre Majorque.

C’est dire que malgré le nul concédé la semaine dernière face à Villareal, le Barça garde ses chances intactes et il faudra plus qu’un tremblement de terre pour empêcher les « Blaugrama » de remporter cette année leur 19è titre de champion d’Espagne. En fait, Villareal n’a fait que retarder l’échéance et on peut parier que la Liga connaîtra son épilogue ce week-end avec le sacre de l’équipe qui produit actuellement le meilleur football d’Europe, n’en déplaise aux supporters de Chelsea et de Manchester United.

Pour mémoire, les joueurs de Josep Guardiola s’étaient imposés à l’aller par le score sans appel de 3-1 au Nou Camp. En cas de consécration du Barça, Seydou Keïta deviendra le deuxième Malien à remporter la Liga après Mahamadou Diarra « Djila » sacré deux fois avec le Réal Madrid. Mais le rendez-vous le plus important qui attend Seydoublen et les Catalans est la finale de la Ligue des champions d’Europe qui se dispute le 27 mai à Rome et qui mettra donc aux prises le FC Barcelone et le tenant du titre, Manchester United.

Depuis ce combat héroïque livré par le Barça en demi-finale contre Chelsea (0-0 en Espagne et 1-1 en Angleterre), la finale de la Ligue des champions est devenue le sujet principal de discussions de nos compatriotes acquis pour la plupart à la cause des « Blaugrama » et qui prient tous pour une victoire des joueurs de Josep Guardiola. Seydoublen Keïta deviendrait alors le deuxième joueur malien à brandir le prestigieux trophée après l’arrière-latéral Djimi Traoré sacré en 2005 avec Liverpool.

Mais pour le moment, c’est la Liga qui focalise l’attention de nos compatriotes, notamment ce match contre le Réal Majorque qui occupe la 10è place du classement et qui n’a plus rien à espérer cette année.

Cette 36è journée s’annonce également décisive pour le FC Séville de Frédéric Kanouté qui se déplace chez le 17è du classement, Osasuna. Toujours troisièmes du championnat, les Andalous peuvent obtenir une qualification directe pour la Ligue des champions en cas de victoire à Osasuna combinée avec une défaite ou un nul de Valence qui affronte l’Athlétco Madrid.

La semaine dernière, Kanouté et ses coéquipiers s’étaient promenés 3-1 devant le Réal Majorque avec un but de l’attaquant des Aigles qui affiche désormais 18 réalisations à son compteur personnel. Il faut rappeler que c’est le Camerounais Samuel Eto’o qui occupe la tête du classement des buteurs avec 28 buts contre 27 et pour l’Uruguayen Diégo Forlan.

En France, nos compatriotes auront le regard tourné vers la Ligue 2 notamment le match Brest-Lens qui devrait permettre à Sidi Yaya Keïta et les Sang et or d’obtenir leur ticket pour la Ligue 1. Solides leaders du championnat avec 68 points, les Lensois n’ont besoin que d’un match nul face au 16è du classement pour valider leur ticket. Mais en cas de défaite, le sort de Lens dépendra du résultat de son dauphin, Strasbourg qui affiche 62 points au compteur.

Dans tous les cas, la marge de manoeuvre est grande pour les Nordistes et il est difficile d’imaginer l’ancien club de Seydou Keïta se faire coiffer au poteau d’arrivée à deux journées de la fin des débats.
En Angleterre, Stoke City et Mamadi Sidibé ont assuré leur maintien en Premier league en allant s’imposer la semaine dernière 2-1 sur le terrain de Hull. Grâce à cette victoire, Stoke City s’est hissé à la 12è place avec 42 points contre 34 pour sa victime du jour et première équipe relegable, Hull.

Ce week-end, Soke City affronte Wigan (11è), tandis que le leader Manchester United et son dauphin, Liverpool s’expliquent, respectivement avec Arsenal et West Bronwich Albion. Les Mancunniens comptent trois points d’avance sur les Reds (83 contre 80), mais avec un match de moins que l’équipe de Rafel Benitez. C’est dire que MU est en ballottage favorable.

S. B. TOUNKARA

14 Mai 2009