Partager

Les bandits armés qui ont déclenché les hostilités au nord du pays depuis janvier se sont installés dans une logique d’actions de démoralisation et de fuite en avant.

jpg_fil-6.jpg Après avoir privé la localité de Léré d’eau potable en sabotant son unique château d’eau, les assaillants se réclamant MNLA se sont à nouveau tristement signalés à la fin de la semaine de semaine dernière dans la Région de Mopti. Samedi 18 février, un groupe armé se réclamant du MNLA attaquait Youwarou. Selon le ministère de la Défense et des Anciens combattants, au cours de cette attaque, les assaillants se sont livrés à des actes de brigandages, de vols, de pillages et de destruction de biens publics et privés. Le même jour, ils ciblaient Hombori dont le chef de village a été froidement assassiné par eux. Ici aussi, ils ont procédé à la destruction de biens publics et privés, au saccage des édifices publics et ont terrorisé les populations.

Le colonel-major Ould Medou estime que les bandits cherchent à pousser nos populations à l’exode vers les pays voisins. Sinon, estime l’officier, une rébellion digne de ce nom ne peut s’en prendre qu’aux objectifs militaires. « Nous devons alors tout faire pour ne pas créer le vide étant donné que la nature a horreur du vide », recommande l’officier. Signalons par ailleurs que la mission qui devrait ravitailler le camp de Tessalit conduite par le colonel-major Elhaj Gamou est finalement rentrée lundi à Gao. Une nouvelle mission ira sous peu ravitailler le camp de Tessalit, annonce-t-on. Aujourd’hui, une relative accalmie règne au nord malgré ce qui s’est passé la semaine dernière à Hombori.

Le colonel Abdina Guindo, commandant le 33e régiment des commandos paras a séjourné à Gao du 20 au 22 février. Il a été reçu par le responsable principal des opérations, le général Kalifa Keita. Il s’est également entretenu avec le détachement de commandos présent dans la capitale des Askia et annoncé que celui-ci sera redimensionné dans les jours à venir.

Envoyé spécial

S. KONATE

L’Essor du 23 Février 2012