Partager

A la faveur d’une assemblée vendredi au moment « Contron et Sanè« , les chasseurs traditionnels se sont dit disposés à aller au nord pour combattre les rebelles et les islamistes aux côtés de l’armée nationale.

Après leur condamnation de l’agression perpétrée contre le Septentrion de notre pays, les chasseurs traditionnels du Mali se sont engagés le 13 avril à appuyer les forces armées à combattre les rebelles et les islamistes au nord.

« Le Mali vient de subir une partition qui blesse notre dignité et notre serment contenu dans la Charte du Mandé du XIIIe siècle qui nous fait jurer que jamais nous n’accepterons qu’un pouce de notre pays soit pris ou occupé« , a déclaré Mamadou Coulibaly, porte-parole de la Fédération nationale des chasseurs du Mali. Et d’indiquer que les chasseurs n’auront ni paix, ni repos tant que les zones occupées ne seront pas libérées.

« Nous, donsos du Mali, disons de façon solennelle que nous sommes prêts et disposés à monter au front et à nous battre jusqu’au dernier d’entre nous, aux côtés des forces armées, pour rendre au Mali son intégrité territoriale« , a déclaré M. Coulibaly. Il a ajouté que les membres de la confrérie, résidant dans les zones occupées ont été déjà avisés à se tenir prêts et à s’organiser selon les traditions.

Gossi Niakaté, chef des chasseurs, a ajouté que les donsos sont avec l’armée dans ce combat. Il a invité ses pairs à se présenter dès qu’ils seront appelés. Le lieutenant Seydou Diakité, représentant du CNRDRE, a indiqué qu’« Amadou Haya Sanogo veut reconquérir le Nord. Il a dit qu’il compte sur les chasseurs et l’armée« .

Sidiki Doumbia

16 Avril 2012