Partager

Depuis quelques mois, Iyad Ag Aghaly se fait appeler «Cheikh» par ses proches. Une distinction assez symbolique dans le milieu des islamistes, qui prouve qu’il a atteint le grade suprême. Mais la route a été très longue pour atteindre cet objectif!

En effet, sans entrer dans tous les détails, la lutte d’Iyad pour atteindre ce niveau a débuté dès les années 90. Pendant les différents régimes, il a tenté d’asseoir sa suprématie, tant au sein de sa fraction qu’au niveau des autorités administratives. C’est sous ATT qu’il a eu le vent en poupe. D’abord au sein de la hiérarchie militaire, à Kidal, où il a usé de ses relations avec l’ex-Président de la République pour «placer ses gens». Si certains n’ont pas compris en son temps pourquoi on avait nommé un certain Ba Moussa à la tête des unités spéciales de Kidal, après qu’il eut attaqué cette même ville, le 23 mai 2006, voilà l’explication.

Si d’autres n’ont pas, jusqu’à aujourd’hui, accepté que l’ex-gouverneur, Alhamdou Ag Ilyenne, ou encore le Colonel Gamou, soient appelés à d’autres fonctions, alors qu’ils étaient des éléments essentiels dans système administratif de Kidal, voici une autre explication.

Bref, de fil en aiguille, Iyad a, pendant près de 10 ans, joué aux échecs avec Koulouba. Après avoir fait un tour en Arabie Saoudite et en Afghanistan, entre autres, il revient au Mali pour créer un mouvement qu’il veut singulier et décide de combattre ses deux ennemis jurés: le Colonel Gamou, qui a toujours fait barrage à ses ambitions et à celles de son clan et ATT, qui a donné la possibilité à Gamou d’imposer sa loi sur «le territoire d’Iyad».

Iyad Ag Aghaly a fait partir ATT. Il a fait reculer le Colonel Alhaji Ag Gamou, sans pouvoir le capturer ou le tuer comme il se l’était juré. Actuellement, au sein de sa fraction, il veut être le seul interlocuteur avec le Mali, la sous-région et la communauté internationale. C’est son projet et il est en train d’en poser les jalons. Ce qui explique les nombreuses concessions qu’il a déclaré être prêt à faire.

Rassemblées par Paul Mben

Le 22 Septembre du 16 Avril 2012