Partager

sadiogassama.jpg

La fin de la semaine dernière a enregistré un nouveau drame dans la Région de Kidal : un officier et son conducteur ont été retrouvés morts à trois kilomètres de la ville de Kidal.

« Le ministre de la Défense et des Anciens combattants a le regret d’informer les populations de la découverte des corps sans vie du commandant Mbarka Ag Cheick de l’unité spéciale de Kidal et de Mohamed Ag Moussa, le vendredi 11 avril aux environs de Kidal« , indique le communiqué qui annonce la nouvelle.

« Le gouvernement condamne énergiquement cet acte odieux. Une enquête a aussitôt été ouverte pour élucider les circonstances de ces décès et traduire les auteurs devant les juridictions compétentes« , poursuit le texte en précisant que le ministre présente au nom du gouvernement, ses condoléances attristées aux familles des disparus.

Le ministre de la Sécurité intérieure et la Protection civile, le général Sadio Gassama s’est rendu hier à Kidal suite à cette nouvelle situation. Selon des sources concordantes, l’officier a été atrocement égorgé par les auteurs du crime.

Une source proche du ministère de la Défense et des Anciens combattants précise que l’officier faisait partie de l’une des unités spéciales prévues dans le cadre de l’Accord d’Alger. Il partait dans son village après avoir obtenu une permission officielle quand son véhicule a été intercepté à Tegharghar à trois kilomètres de Kidal.

« L’armée n’est ni de près ni de loin mêlée à cette affaire. Il avait une permission officielle pour aller voir ses parents dans son village situé à 5 kilomètres de Kidal« , insiste-t-on au ministère de la Défense et des Anciens combattants.

L’Essor du 14 avril 2008.