Partager

Après la destruction des mausolées et les amputations : les salafistes menacent de mort Chérif Ousmane Madani Haïdara et d’autres leaders religieux

Rien ne semble arrêter les groupes terroristes et les narcotrafiquants qui occupent le nord du Mali dans leur folie destructrice. En effet, après la destruction des mausolées et les amputations de mains et de pieds, ils menacent aujourd’hui d’attenter à l’intégrité physique de certains leaders religieux. Il s’agit des responsables du Groupement des leaders musulmans dont Chérif Ousmane Madani Haïdara est le président. Cette association se veut défenseur d’un islam authentique exempt de tout rigorisme doctrinaire. Les responsables de cette association ont de tout temps dénoncé la présence des salafistes et l’application cruelle de la charia au nord du pays. Depuis quelques jours, ils reçoivent des appels d’intimidation, des menaces de mort émanant de personnes se disant favorables à l’application de la charia.

Le guide spirituel de l’association Ançar Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara, non moins président du Groupement des leaders religieux, le président de l’Union des jeunes musulmans du Mali, Mohamed Macki Ba, l’imam de Tokorobougou, Mahamadou Diallo, le prêcheur Thierno Hady Thiam et Mamadou Cissé, font l’objet d’appels téléphoniques d’individus menaçant d’attenter à leur vie. Ces derniers leur reprochent leur prise de position depuis l’occupation des localités nord du pays par des groupes terroristes et des narcotrafiquants. Le Groupement des leaders religieux s’inspirant de l’islam traditionnel pratiqué au Mali depuis des lustres et qui s’oppose à la domination dans notre pays des extrémistes utilisant l’islam comme moyen à des fins sordides, est toujours monté au créneau pour dénoncer les agissements des salafistes. Ses leaders qui ont en commun le courant malékite se veulent dépositaires d’un islam authentique exempt de tout rigorisme doctrinaire. Ce qui contrarie la doctrine jihadiste basée sur un islam intégriste opposé au culte de la personnalité, à la vénération des saints et au maraboutisme.

Le prédicateur Chérif Ousmane Madani Haïdara fut l’un des tous premiers, il y a de cela un mois, à avoir fait l’objet de menaces de la part d’un combattant islamiste.

Sur les images vidéo que nous avons visionnées, le combattant qui cite nommément Chérif Ousmane Madani Haïdara, menace de s’en prendre à lui pour ses prises de position contre la destruction des mausolées et l’application de la charia. Ce jeune a été identifié comme un fanatique commerçant de son état au grand marché de Bamako mais qui a fini par rejoindre les terroristes. Les propos de Chérif Ousmane Madani Haïdara invitant les autorités à prendre toutes leurs responsabilités, faute de quoi, ils seront obligés d’agir quand ils sont attaqués, ont été dénaturés et interprétés par certaines personnes comme étant une menace contre les sunnites.

Le ministre en charge des affaires religieuses et du culte, Docteur Yacouba Traoré, et le président du Haut conseil islamique Mahmoud Dicko, se sont rendus dimanche au domicile de Chérif Ousmane Madani Haïdara. Au cours de la rencontre, Dr Yacouba Traoré s’est engagé à rencontrer son homologue de la sécurité intérieure et de la protection civile. Il nous est revenu que les services de renseignement qui ont eu accès aux mêmes images vidéo mènent des enquêtes en vue de débusquer les personnes coupables d’intelligence avec les terroristes. Il est question de renforcer le dispositif sécuritaire au niveau des lieux de culte et lors des rassemblements religieux.

Abdoulaye DIARRA

L’Indépendant du 26 Décembre 2012