Partager

jpg_igo.jpg
Après le DEF obtenu à l’École Mamadou Konaté à Bamako en 1981, Mamadou Igor Diarra passe par le lycée Askia Mohamed où il obtient le baccalauréat (série sciences exactes) en 1985.

Il suit des cours préparatoires et entre à l’École des hautes études commerciales de Liège (Belgique) où il passe le diplôme d’ingénieur des hautes études commerciales en 1990.

Cadre à la direction des engagements de la BDM-Sa en 1991, Mamadou Igor Diarra dirige la représentation de la BDM-SA à Paris en 1995. De 1997 à 2002, il est chargé d’élaborer le plan de développement à moyen terme de la BDM. Directeur d’exploitation des agences de Bamako, il est nommé responsable adjoint Pôle exploitation à la BDM-SA en 2004.

En 2005, Mamadou Igor Diarra est nommé directeur général de la Banco Da Uniao Guinée-Bissau, un établissement bancaire au capital de 2 milliards Fcfa où la BDM détient des parts importantes.

C’est le 10 mars 2006, qu’il devient président directeur général de la Banque internationale pour le Mali (BIM-SA), 2è banque commerciale de notre pays au capital de 4,2 milliards Fcfa.

Il conduit avec succès le redressement accéléré de la situation financière de l’établissement et la préparation du désengagement partiel de l’Etat du capital. C’est également avec succès qu’il a clôturé le processus de privatisation de la BIM-SA au profit de Attijaiwafa Bank du Maroc, pour un montant d’adjudication de près de 40 milliards Fcfa en juillet dernier.

Sous son mandat, la banque a contribué au développement du secteur énergétique pour près de 40 milliards Fcfa au profit de divers projets et entreprises évoluant dans le secteur de l’eau. Une introduction tout à fait appropriée à la gestion du département de l’Énergie, des Mines et de l’Eau dont il a désormais la charge.

Polyglotte (outre le français et le bambara, il parle russe, sa langue maternelle, anglais, espagnol et portugais), il occupe ses loisirs par la lecture, le football, le tennis, le cinéma, l’agriculture et l’élevage.
Mamadou Igor Diarra est marié et père de 4 enfants.

A. L.

03 Octobre 2008