Partager

D’abord la loi sur la promotion des femmes aux fonctions nominatives et électives a été votée le jeudi 12 novembre 2015 par notre auguste Assemblée Nationale par 115 voix pour, 22 contre et 3 absentions. Ce vote est intervenu après plusieurs reports sous la pression des organisations religieuses à l’hémicycle.

Voilà que six mois après ce vote les premières nominations commencent à tomber au niveau du Ministère de l’Administration Territoriale. A tout seigneur, tout honneur. Le Ministère de l’Administration Territoriale était le mieux indiqué pour montrer la voie. Nous savons qu’après les multiples reports du vote de la loi, le Président IBK avait mis en garde sa majorité politique parlementaire de savoir raison garder par rapport à ce projet de loi en faveur de l’émancipation de la gent féminine.

D’ailleurs il leur a fait savoir qu’il peut remplacer tous les Ministres hommes par des femmes dans le gouvernement et le travail se fera mieux certainement. Même après le vote de la loi, certains au niveau du Haut Conseil Islamique (HCI) ont entrepris des prêches virulentes dans plusieurs mosquées de la capitale et envisageait de tout mettre en œuvre pour contraindre le Président IBK à sa promulgation. Pour cette tendance, si un chef veut élever la femme plus haute qu’il ne le faut, alors il doit s’attendre à la colère du Tout-Puissant.

Par contre le prêcheur Ousmane Cherif HAIDARA s’est dit d’accord avec cette loi, lors d’une interview sur une radio locale.

C’est donc grâce à la persévérance et au courage du Ministre MAIGA que ce rêve des femmes est devenu une réalité, même s’il pouvait faire encore mieux. Cela viendra avec le temps. En effet le conseil des ministres du mercredi 27 avril 2016 a fait un vaste mouvement dans le corps des administrateurs civils à travers des nominations de Préfets, de premiers et deuxième adjoints aux préfets et sous-préfets. Au total 94 agents ont été nommés. On y dénombre un préfet, 18 premiers adjoints aux préfets, 18 deuxièmes adjoints aux préfets et 57 sous-préfets. Sur les 57 sous-préfets d’arrondissement, on compte onze (11) femmes réparties entre les arrondissements de : Diamou, Oualia, Lakamané, Marena dans la Région de Kayes. Dans la Région de Koulikoro les arrondissements de Sirakorola et Kourouba sont concernés. Donc, les autres Ministres sont invités à emboiter le pas à Monsieur MAIGA qui vient de concrétiser un vœu si cher à IBK. Ces nominations constituent un point positif pour la gouvernance d’IBK.

Badou S KOBA

Du 1er Septembre 2016