Partager

Niamey Diabaté administrateur civil de profession , inspecteur d’Etat en focntion à la presidence de la republique de Guinée , chargé de la communication de l’association du grand Manding

« En novembre 1970 malgré les divergences entre le president Moussa Traoré et le president feu Ahmed Sekou Touré suite au coup d’Etat contre feu le president Modibo Keita ami personnel du president Touré , le Mali a envoyé un contingent pour epauler l’armée Guinéenne »

Il n’ya pas d’indissociabilité entre les deux pays, sur le plan social , sur le plan culturel. Le drapeau guinéen c’est le rouge , jaune , vert et celui du Mali c’est le vert , jaune rouge . Le Mali et la Guinée, c’est deux poumons d’un même corps. Nous lançons, un appel au deux peuples afin qu’ils s’engagent pour elargir cette fraternité sur d’autres périmètres. D’abord le périmètre économique pour que les deux pays se distinguent dans le cadre de la grande intégration économique régionale et sous régionale , c’est extrêmement important dans cette phase ou nous sommes tous menacés par la pauvreté ? par les revendications d’une classe juvénile qui recherche de l’emploi. Il faut mettre en place un dispositif pour permettre la creation emplois pour ces jeunes.Il s’agit aussi de faire la promotion de la femme parce que le mandingue a été créé par la femme buffle. Il faut que les femmes soient des femmes chef d’entreprise , que les jeunes soient des jeunes chefs d’entreprise. Il faut surtout qu’il ait une synergie entre les entrepreneurs jeunes guinéens et les entrepreneurs jeunes maliens, entre les femmes chef d’entreprise du Mali et celles de la Guinée. Il ya eu les incidents de Niaouleni que nous avons deploré. Notre association a diligenté une delegation pour éteindre le feu. Nous avons passé par le niveau institutionnel, nous avons d’abord demandé au Ministre de l’administration du territoire de tenir compte de ce qui est fondamental. Ce qui est fondamental c’est ce qui unis ces deux peuples. Comme on le dit en français ce qui nous uni est plus fort que ce qui nous separe .Quand nous étions sous la menace du virus Ebola qui a meme failli nous aneantir , le président IBK et le Mali ont été les seules a démontré que le Mali et la Guinée sont indivisibles . Mieux le président de l’association est allé dans la zone de Niaouleni pour sensibiliser les populations. Nous pensons qu’il faut éteindre le feu. Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme le président Alpha Condé a été ferme il a souligné que la Guinée va soutenir le Mali jusqu’au bout, la preuve dans le cadre de l’opération Gan Gan II ,un bataillon de 800 hommes est allé dans le nord du Mali . On peut même dire que le Pr Alpha Condé n’a fait que son devoir. Nous avons perdu beaucoup de militaires mais nous les avons accueillit avec honneur grandeur parce qu’ils se sont acquittés de leur devoir sacré celui de la défense d’un patrimoine commun, d’une seule patrie Guinée Mali. Cela veut dire qu’eventuellement la Guinée est prête à participer à la force du G5 Sahel même si elle ne fait pas partie de la zone. D’ailleurs pour votre information lorsque la Guinée a été attaquée en novembre 1970 malgré les divergences entre Moussa Traoré et feu Ahmed Sekou Toure suite au coup de contre feu le president Modibo Keita qui était un ami personnel du president Touré , le Mali a depeché un contingent pour epauler l’armée guinéenne.

Badou S. Koba

Du 18 Janvier 2018