Partager

Nelson Mandela, premier président noir d’Afrique du Sud, est sorti jeudi de sa retraite pour assister aux funérailles à Johannesburg de son arrière-petite-fille, dont la mort dans un accident de voiture avait endeuillé l’ouverture du Mondial de football.
Le Nobel de la paix, qui aura 92 ans le 18 juillet, est arrivé à bord d’une voiturette de golf dans la chapelle du collège St Stithian, où l’adolescente était scolarisée. Il s’est assis – avec l’aide de collaborateurs – au premier rang aux cotés de sa femme Graça.
Son ancienne épouse Winnie Madikizela-Mandela, 73 ans, était également présente dans l’assistance avec leur fille Zinzi, la grand-mère de la victime.
Zenani Mandela, 13 ans, a été tuée dans la nuit du 10 à 11 juin alors qu’elle rentrait d’un méga-concert organisé dans le township de Soweto pour lancer les festivités de la Coupe du monde.
La voiture dans laquelle elle se trouvait s’est retournée sur l’autoroute à Johannesburg. Le conducteur de 23 ans, Sizwe Mankazana, a été inculpé pour conduite en état d’ivresse.
M. Mankazana, fils du compagnon de la fille aînée de Nelson et Winnie Mandela, comparaîtra le 26 juillet.AFP