Partager

Le conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, le vendredi 27 mai 2022, dans sa salle de délibérations du Palais de Koulouba, sous la présidence du colonel Assimi Goïta. Lors de ce conseil, le Gouvernement a adopté deux importants plans d’actions portant d’une part sur la Réconciliation nationale et d’autre part sur l’inclusion financière.

Sur le rapport du ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix et la Réconciliation nationale, le Conseil des ministres a pris acte d’une communication relative au document de Stratégie nationale de la Réconciliation et de la Cohésion sociale et son plan d’actions 2022-2026. Le présent document de stratégie s’inscrit dans la vision des plus hautes autorités dans le cadre de la réconciliation. Il a pour objectif principal de « parvenir à la réconciliation nationale, à la cohésion sociale et au vivre ensemble pour une paix durable ». Il vise également à mettre en place un cadre inclusif de concertation et de coordination intersectorielle pour la mise en œuvre des actions du Gouvernement et de ses partenaires pour le renforcement et la promotion de la réconciliation, de la paix et de la cohésion nationale au Mali. Le document dont il est question s’articule autour de six axes stratégiques. Ces axes sont : la vulgarisation de l’Accord pour la paix et la coordination de sa mise en œuvre ; la promotion de la culture de la paix et des droits de l’Homme ; le renforcement des mécanismes et méthodes de prévention et de gestion des conflits ; la promotion de projets intégrateurs ; le renforcement des capacités des acteurs de la réconciliation et enfin le renforcement des capacités de pilotage et de suivi au processus de mise en œuvre.

Selon le Gouvernement, la mise en œuvre du plan d’action permettra de bâtir une nation forte, unie et fraternelle, réconciliée dans sa diversité, en privilégiant le dialogue, le pardon, le vivre ensemble d’ici à 2031.

Par ailleurs, sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le conseil a pris acte d’une communication relative à la Stratégie nationale d’inclusion financière au Mali et son plan d’actions 2022-2026. Les autorités de l’union économique et monétaire ouest africaine ont érigé au rang de priorité, la promotion de l’inclusion financière des populations des Etats membres en adoptant une stratégie régionale d’inclusion financière. Cette stratégie vise, entre autres, à s’assurer l’accès permanent des populations à « une gamme diversifiée de produits et de services financiers adaptés, à coûts abordables et utilisés de manière effective, efficace et efficiente ».

Dans le cadre de sa mise en œuvre, il a été recommandé à chaque Etat membre d’élaborer une Stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF) en vue d’adapter celle de la sous-région aux spécificités nationales. La présente Stratégie a été élaborée en cohérence avec le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD 2019-2023). Pour le Gouvernement, sa mise en œuvre permettra de fédérer l’ensemble des initiatives déjà engagées aux niveaux national et sous régional et de proposer des axes de développement impliquant l’ensemble des acteurs financiers. Ce, pour faciliter le financement du plus grand nombre.

Sidiki Dembélé

SOURCE : Le Républicain