Partager

Nara : l’armée malienne poursuit quatre véhicules Land Cruiser occupés par des éléments du MNLA

Le cercle de Nara est à présent devenu un terrain de passage et une base de retrait pour des éléments du MNLA. En plus, nos sources émanant de la zone nous informent de la présence indésirable de déserteurs de l’armée malienne et cela, sans que réagissent les autorités militaires de la localité.

Selon nos sources de Nara, quatre véhicules Land Cruiser bourrés d’éléments du MNLA ont été aperçus dans le village de Gadougou. « Le samedi dernier, un habitant du village de Gadougou, dans la commune rurale de Giré, cercle de Nara, est venu alerter les autorités militaires de Nara du passage de quatre véhicules Land Cruiser dans le village », rapportent lesdites sources. Ces véhicules étaient équipés de touaregs armés qui, dans la matinée du vendredi dernier, s’étaient affrontés aux éléments du MUJAO dans les zones de Ménaka. Il est donc probable que ces quatre véhicules pleins d’éléments du MNLA fuyaient le combat qui s’était déroulé entre eux et le MUJAO. Quoi qu’il en soit, nos sources ont révélé que des militaires de Nara sont partis à leur poursuite depuis le jour où ils ont été dénoncés.

« Dès que cet habitant a dénoncé ces véhicules, l’armée est du coup allée à leur poursuite…Mais jusqu’à présent (le dimanche dernier), les militaires ne sont pas de retour…», confirme un habitant de la ville de Nara joint au téléphone. Cependant, des habitants de Nara ont signalé que la présence de militaires et surtout de garde déserteurs (touaregs) se multiplie de plus en plus dans la ville. « Les déserteurs se font de plus en plus présents dans la ville de Nara…Un garde déserteur circule actuellement dans la ville. La population a alerté les militaires ainsi que le CB (Commandant de brigade) Adjoint. Mais on ne comprend pas leur silence sur ce retour des déserteurs de l’armée…Les populations ont peur de la situation », indique un autre habitant de Nara joint au téléphone.

En réalité, ces populations ont raison d’être inquiets de la présence de ces militaires déserteurs car le vendredi dernier, un Peuhl a été attaqué par des touaregs dans le cercle de Nara. « Le vendredi dernier, un peulh a été attaqué par des touaregs à Boudjiguré, dans la commune rurale de Guré, cercle de Nara…Un garde déserteur a été reconnu parmi ces touaregs… ils ont soutiré 150 000 FCFA au pauvre Peuhl avant de lui enlever sa moto… », rapporte notre source de Nara. Avec ce brigandage, il est plus qu’urgent que les autorités du pays procèdent au renforcement de militaires dans le cercle de Nara sinon ses localités seront un jour la base de retrait des séparatistes du MNLA. Mieux, il faudra se débarrasser de ces déserteurs qui avaient abandonné notre armée au profit de ces apatrides du Nord.

Oumar Diakité

Le Combat du 20 Novembre 2012