Partager

Le dépouillement se poursuivait au compte-goutte jeudi pour les élections municipales en Afrique du Sud confirmant l’incertitude des résultats dans plusieurs grandes villes où la principale formation d’opposition, la DA, menace la majorité détenue par l’ANC. Au niveau national, jeudi en début d’après-midi, deux-tiers des bulletins avaient été dépouillés, plaçant le Congrès National Africain (ANC) en tête avec 53,4% des voix (contre 61,9% en 2011) devant l’Alliance Démocratique (DA) avec 27,7% (contre 24% en 2011). . A Tshwane, la métropole qui englobe la capitale Pretoria, où près de la moitié des bulletins ont été comptabilisés, la DA est en tête avec 44% des voix contre 41,5% pour l’ANC et plusieurs analystes estiment qu’aucun des deux partis ne remportera la majorité absolue. A Johannesburg, la plus grande ville du pays, seul un tiers des bulletins ont été dépouillés et la DA possède une courte avance sur l’ANC (43% contre 41%). Enfin à Nelson Mandela Bay, la métropole industrielle qui englobe Port Elizabeth (sud-est), où plus de 75% des votes ont été comptabilisés, la DA possède une marge confortable (49%) sur le parti au pouvoir (37%). « Nous affichons une progression incroyable », s’est félicité le leader de la DA, Mmusi Maimane, . « C’est l’élection du changement, c’est un référendum sur le futur de l’Afrique du Sud », a-t-il poursuivi. Ces tendances sont à prendre avec prudence, compte tenu du nombre de bulletins qu’il reste à dépouiller dans les grandes villes. Depuis la clôture des bureaux de vote mercredi soir, les résultats sont transmis circonscription par circonscription par la Commission électorale et devraient continuer d’évoluer tout au long de la journée de jeudi. AFP