Partager

Les résultats provisoires du scrutin du 20 novembre placent l’ancien maire de la Commune urbaine de Kaladougou, Yacouba Dowélé du MPR premier, suivi du RPM et du Modec/Adéma. M. Dowélé signe son retour à la tête des collectivités du Banico.

Les résultats sont tombés et les commentaires vont bon train. L’ancien maire (2004-2009) de la ville de Dioïla, Yacouba Dowélé, a remporté le siège de maire.
En tout cas, selon les résultats provisoires, Yacouba Dowélé, porte-étendard du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR), est arrivé en tête avec plus de 2500 voix. Il a remporté 8 sièges de conseillers sur 23. Il est suivi du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM), et de l’alliance Mouvement pour un destin commun (Modec) de Koniba Sidibé et du Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ).

Yacouba Dowélé, artisan des grandes infrastructures en faveur de la jeunesse de cette localité et nombreux partenariats entre la mairie de Dioïla et de l’Europe, est vivement sollicité par la population.

Si les résultats provisoires se confirment, questeur de l’Assemblée nationale, s’ajoutera à la longue liste des barons du parti au pouvoir qui ont laissé leur échapper leurs fiefs à l’occasion des élections communales du 20 novembre.

Adama Diabaté
Stagiaire

25 Novembre 2016