Partager

L’accrochage le weekend dernier entre l’armée malienne et des présumés éléments de la CMA intervient quelques jours après d’autres affrontements qui ont opposé le groupe d’auto-défense Gatia aux combattants de la CMA à Kidal. Dans un communiqué, celle-ci dénoncé «le refus de la Plate-forme» de signer le cessez-le-feu. La Plate-forme rejette ces accusations, et regrette «la mauvaise foi» de la CMA à permettre la mise en œuvre de l’accord.

Du 25 Juillet 2017