Partager

Le Zimbabwe organisera un référendum constitutionnel puis de nouvelles élections générales d’ici à deux ans, a déclaré le président Robert Mugabe dans un entretien publié jeudi par le quotidien d’Etat The Herald. Le chef de l’Etat a souligné que le gouvernement d’union formé il y a quinze jours avec son rival historique, et désormais Premier ministre, Morgan Tsvangirai n’était qu' »un arrangement intérimaire ». « Nous ne sommes pas un gouvernement de coalition permanent (…) Tout un processus constitutionnel nous attend« , a-t-il dit lors de cet entretien réalisé pour son 85e anniversaire. Selon lui, les partis se sont déjà entendus sur une ébauche de texte fondamental. « Nous devons l’examiner et quand nous serons tous satisfaits, nous organiserons un référendum (…) d’ici 18 à 24 mois. » Le MDC a accepté d’entrer dans un gouvernement d’union à la mi-février, bien que de nombreux points litigieux restent en suspens. Des ministres de la région étaient réunis jeudi au Cap pour réfléchir aux moyens de venir en aide à l’économie moribonde du Zimbabwe. Le président sud-africain Kgalema Motlanthe avait suggéré il y a plusieurs jours que son voisin pourrait au besoin adopter le rand. (Afp)