Partager

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a appelé dimanche à mettre fin aux violences politiques et raciales dans le pays, lors d’un discours d’un ton inhabituellement conciliant prononcé pour le 30è anniversaire de l’indépendance.« Nous, Zimbabwéens, devons entretenir un climat de tolérance et traiter les autres avec dignité et respect, quels que soient leur âge, leur sexe, leur race, leur ethnie et leur appartenance religieuse ou politique », a-t-il dit lors de ce discours retransmis par la radio-télévision nationale. »Ce sont des déclarations très positives », a estimé le porte-parole du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) de Tsvangirai, Nelson Chamisa. « Il reste maintenant à les mettre en œuvre. »Le gouvernement d’union, formé sous la pression de l’Afrique australe pour mettre fin à la crise née de la défaite du régime aux élections générales de mars 2008, ne parvient pas à convaincre les investisseurs internationaux de revenir vers le pays en ruine. AFP.