Partager

Le Parti Citoyen pour le Renouveau (PCR), tout comme le parti Force Citoyenne et Démocratique (FCD) sont tous deux l’émanation du Mouvement Citoyen (MC). Ces trois entités politiques doivent leur existence au président Amadou Toumani Touré. Puisque le PCR et la FCD sont nés à partir du Mouvement Citoyen, ils n’ont pas pu se défaire de l’étiquette “Citoyen”.

Est-ce pour cette raison que la FCD, dès sa naissance courant 2007 a choisi le logo, la couleur et les traits distinctifs du Mouvement Citoyen ? En tout cas, ils ont le même logo et les mêmes caractéristiques. Cela a créé la confusion sur la scène.

Les délégués à la Convention du Mouvement Citoyen, tenue le 31 janvier 2009 ont engagé le CENA à entreprendre des actions pour empêcher le parti FCD d’utiliser le logo et les couleurs du Mouvement Citoyen. La guerre de logo peut-elle être évitée dans ce cas ?


Le parti FCD donne raison au PCR

Djibril Tangara, ex-président du Comité Exécutif National (CENA) du Mouvement Citoyen et ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées est l’initiateur du Parti Force Citoyenne et Démocratique (FCD) et il en est le président. Djibril Tangara n’aurait pas dû créer un parti politique quand on se rappelle qu’un long débat avait été posé au sain du Mouvement Citoyen quand il en était le président.

Il faut rappeler que c’est le MC qui fut le premier regroupement à soutenir la candidature du président ATT en 2002. Entre 2004 et 2005, des acteurs du Mouvement Citoyen ont émis l’idée de la transformation du MC en parti politique ou à défaut, de la création d’un parti sur ses cendres.

Ceux qui étaient pour un parti politique ont pour noms : Ousmane Ben Fana Traoré, actuel président du PCR, Modibo Doumbia, secrétaire politique entre autres. Djibril Tangara était parmi ceux qui étaient contre la création ou la transformation du MC en parti politique. Par la suite, Ousmane Ben Fana et ses camarades ont créé le PCR.

Comme un serpent de mer

Après la réélection du président Amadou Toumani Touré en 2007, le débat sur la transformation du Mouvement Citoyen en parti politique a refait surface comme un poisson de mer. Djibril Tangara était toujours là. Mais en 2004-2005, s’il était contre la création d’un parti politique, en 2008, il était le plus intéressé pour que le Mouvement soit transformé en parti politique.

Le CENA (organe suprême du Mouvement Citoyen) s’est réuni pour trancher. Djibril Tangara a été mis à minorité, car le président de la République n’était pas favorable à la disparition du Mouvement Citoyen. Malgré tout, Djibril Tangara a créé sa FCD. Par cet acte, il a lui-même fait ce qu’il a refusé aux initiateurs du PCR, c’est-à-dire la création d’un parti politique. Djibril aurait dû rester au Mouvement Citoyen ou à défaut rejoindre ses “amis” du PCR.


Le logo qui divise

Le logo du Mouvement Citoyen est la couleur bleu/blanche dans une figure géométrique (rectangle ou carré). Sur le bleu, il y a des étoiles blanches en haut. Sur la couleur blanche en bas, il y a un homme et une femme au milieu desquels un enfant. C’est le symbole de la famille. Djibril a transposé ces symboles sur son parti FCD. C’est ce qui divise aujourd’hui le Mouvement Citoyen et le Parti Force Citoyenne et Démocratique.

Avant la FCD, le PCR aurait pu choisir le même logo, mais il ne l’a pas fait. Il urge que le MC et la FCD règlent ce problème de logo dans l’intérêt des deux, car les listes de l’un ou l’autre peuvent être disqualifiées lors des prochaines élections au Mali.


Daba Balla KEITA

04 Février 2009