Partager

En prélude à la fête de Tabaski, le ministre de l’Industrie et du Commerce , Mahmoud Ould Mohamed a eu hier une séance de travail avec le ministre sénégalais en charge de l’Élevage et des Productions animales, Ali Saleh Diop. Au cœur de cette rencontre d’échanges entre les deux personnalités, l’approvisionnement du pays de la Téranga en moutons pour la fête qui s’approche. «Je suis ici pour conduire la délégation qui, à la veille de chaque fête de Tabaski, se rend au Mali pour discuter avec les autorités. 

Ces discussions ont pour objectif d’assurer l’approvisionnement en moutons du Sénégal pour la fête de Tabaski. Cette dernière revêt une dimension réligieuse, économique et sociale extrêmement importante pour le Sénégal», a déclaré le ministre Ali Saleh Diop. Avant d’ajouter que l’objectif de ce déplacement dans notre pays, est de faciliter cette opération. «Comme d’habitude, nous avons rencontré une oreille attentive auprès de notre collègue du Commerce. 

Cette initiative devrait permettre aux marchands de bétail (en l’occurrence les moutons) de mener des opérations lucratives dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant», a souligné le ministre sénégalais. Il a précisé qu’il est porteur d’une «directive présidentielle» qui instruit à l’ensemble des ministères sénégalais impliqués afin qu’ils facilitent l’aboutissement de cette opération à travers des facilités d’opérations accordées aux opérateurs maliens pour le plus grand bénéfice de nos deux États. Les ministres malien (g) et sénégalais ont discuté des contours de l’opération entre nos deux pays

«Je sors très satisfait des échanges que j’ai eus avec mon collègue en charge du Commerce», s’est rejouit le visiteur du jour, qui assure que ces échanges augurent une bonne activité commerciale entre nos deux pays. 

«C’est une tradition entre le Mali et le Sénégal à l’approche de chaque fête de Tabaski de faciliter les transactions du commerce du bétail de nos opérateurs afin qu’ils puissent approvisionner les marchés sénégalais», a rappelé le ministre de l’Industrie et du Commerce. Les discussions ont porté sur tous les contours de l’opération. «La fête de Tabaski est sacrée pour les deux pays, par conséquent, le Mali va jouer sa partition pour que les marchés sénégalais soient approvisionnés à la satisfaction des populations», a assuré le ministre Mahmoud Ould Mohamed.

Babba B. COULIBALY

Source: L’Essor