Partager


La fête d’indépendance du Mali célébrée le 22 septembre 2006 a été endeuillée par un grave accident de la circulation qui a fait une vingtaine de morts.

L’accident s’est produit le samedi soir aux environs de 23 H. Sur le chemin du retour de Gao où l’inauguration du Pont de Wabaria a marqué la célébration de ce 46e anniversaire de la fête nationale, deux cars sont entrés en collision à 25 km de San.

Le bilan est très lourd : 21 morts.

Pour célébrer le 46e anniversaire de l’accession du Mali à la souveraineté nationale, les autorités maliennes ont décidé de placer au cœur de l’événement l’inauguration du tout nouveau Pont de Gao.

Ce joyau, un gigantesque ouvrage favorable au développement du pays en général et des régions du Nord en particulier, le fruit d’un grand investissement méritait d’être fêté.

Pour la circonstance, de nombreux Bamakois se sont déplacés à Gao. Parmi eux, des militants du Mouvement citoyen, cette organisation politique qui a présenté la candidature de ATT à la présidence en 2002 et qui continue de le soutenir partout où besoin est.

Après une fête célébrée avec faste le 22 septembre, c’est sur le chemin du retour, le lendemain, que le drame s’est produit. Cinq à sept ambulances ont ramené les corps à Bamako, selon les informations recueillies sur place à l’hôpital Gabriel Touré.

Les autorités étaient présentes à la morgue de l’hôpital Gabriel Touré pour l’arrivée des corps. Le Président Amadou Toumani Touré, le Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga et de nombreux ministres se sont rendus à la morgue où s’est déroulé un lugubre ballet des ambulances en provenance de Ségou.

Un Comité interministériel a siégé hier à la Primature sous l’égide du Premier ministre. D’autre part, le Comité exécutif national (Cena) du Mouvement citoyen aurait mis en place une Cellule de crise. A la morgue, les parents des défunts réclament les corps.

Mais pour les responsables de la morgue, il y a une procédure avant de rendre les corps disponibles. Le procès verbal de constat de la gendarmerie et une réquisition sont attendus pour que l’enlèvement des corps soit autorisé. Parmi la liste des personnes décédées, trois sont pour le moment non identifiées.

Liste des victimes du 23 septembre 2006

1 – Mamoutou Diakité 2 – Boubacar Touré 3 – Mohamed L. Katilé 4 – Tidiane Konaté 5 – Pary Traoré 6 – Famakan Kéïta 7 – Mohamed Oury Fofana 8 – Bakary Coulibaly 9 – Issiaka Abdoulaye 10 – Abdoul Fatah Traoré 11 – Mouctar Diakité 12 – Vieux Samaké 13 – Lassana Bagayoko 14 – Hamadi Maïga 15 – Salif Nianakoro Fofana 16 – Diatigui Fofana 17 – Camara (le chauffeur) 18 – Boubacar (Koné ?) morgue Ségou 19 – non identifié à Ségou 20 et 21 non identifiés à la morgue à Bamako

Boukary Daou

25 septembre 2006.