Partager


Koniba Berthé, un jeune de 23 ans, ressortissant de Kaboïla, un village situé à quelques kilomètres de la ville de Sikasso, sur la route de Bouaké, a trouvé la mort dans la soirée du 29 janvier 2009, suite à une altercation entre voleurs consécutive à un vol. Un des co-auteurs de cet assassinat, Siaka Diallo a été arrêté à Zégoua par les éléments de la police du 1er arrondissement de Sikasso en service à la frontière entre le Mali et la Côte d’Ivoire.

Tout est parti du vol d’une batterie de véhicule, par un groupe de quatre jeunes gens, tous ressortissants du village de Kaboïla, situé à quelques kilomètres de la ville de Sikasso sur la route de Bouaké, dans la soirée du 29 janvier 2009. Ce jour-là, après avoir commis leur forfait, les quatre jeunes gens, qui avaient certainement un besoin crucial d’argent, ont transporté leur colis à la gare routière de Sikasso, sise au quartier Sanoubougou, pour l’écouler.

A leur arrivée à la gare, ils ont pu vendre le produit volé, mais à quel prix ? A 15 000 FCFA. Après s’être retirés dans un endroit isolé pour le partage du butin, Koniba Berthé se serait pas tombé d’accord avec les trois autres membres du groupe qui sont Siaka Diallo, Kassoum et Lassana Diallo. A trois contre un, Siaka Diallo, Kassoum et Lassana Diallo ont neutralisé Koniba Berthé et ce, après lui avoir asséné des coups mortels.

A trois désormais, le butin (15 000 FCFA) était bien divisible. Chacun d’eux a empoché la somme de 5 000 FCFA. Ayant pris peur après leur forfait, Siaka Diallo, Kassoum et Lassana Diallo ont pris la décision de se séparer afin de ne pas tomber dans les filets de la police ou de la gendarmerie. Ainsi, chacun a pris la direction qui lui semblait être la meilleure, abandonnant derrière eux le corps sans vie de Koniba Berthé.

Siaka Diallo, lui, a préféré rallier le village de Zégoua, situé à environ 107 Km de la ville de Sikasso, à la frontière entre le Mali et la Côte d’Ivoire.

Informés, les agents des deux commissariats de police de la ville de Sikasso ont ouvert une enquête dès le 30 janvier 2009, pour démasquer le ou les présumés meurtriers de Koniba Berthé, 23 ans, sans emploi.

Ainsi, suite à des informations reçues à partir des sources proches de la police, les éléments du 1er Arrondissement en service à Zégoua ont redoublé les recherches.

Malheureusement Siaka Diallo, qui croyait avoir fait l’essentiel, en allant se cacher à Zégoua, a été arrêté 48 heures après l’assassinat de Koniba Berthé et conduit au Commissariat du 1er Arrondissement de police de Sikasso.

Lors de son interrogatoire, Siaka Diallo n’a pu nier les faits qui lui sont reprochés. Il a déclaré n’avoir aucune idée sur les destinations prises par ses deux complices, Kassoum et Lassana Diallo.

Pour sa part, la police poursuit ses investigations dans l’optique de mettre la main sur les deux autres assassins de Koniba Berthé. Siaka Diallo, pour sa part a déjà commencé à méditer sur son sort, en attendant d’aller répondre devant le juge du forfait commis, dont il est co-auteur.

Zhao Ahmed BAMBA

Correspondant

L’Indépendant du 03 Février 2009