Partager

Vendredi dernier, le lancement officiel des travaux d’éclairage de la route-digue reliant Mopti à Sévaré longue de 13 kilomètres et de l’électrification du quartier Médina-Coura de Mopti et du secteur II de Sévaré a eu lieu sous la présidence du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Hamed Diane Séméga.

mopti.jpg

En tout et pour tout, le système d’éclairage public de Mopti/Sévaré sera porté à près de 50 kilomètres et 1100 lampadaires, faisant ainsi de la ville, le plus important système d’éclairage public du pays après Bamako.

Etaient également présents Ousmane Thiam, ministre de la Promotion des Investissements et des Petites et Moyennes entreprises, le gouverneur de région Alou Sidibé, le député de Mopti Me Kassoum Tapo, le maire Oumar Bathily, et mopticiens qui étaient sortis très nombreux pour participer à l’événement.

Cette extension du réseau électrique de la Venise malienne et de sa commune urbaine, va notamment y réduire l’insécurité, améliorer le cadre de vie et stimuler les activités socioéconomiques de cette ville.

C’est la première fois que Mopti va s’illuminer de toutes parts, et le ministre Séméga en implantant le premier poteau au bord de la route, au départ de Mopti, a offert une opportunité économique et un confort inestimable aux habitants de la commune, a assuré le maire Bathily.

Puis, la délégation ministérielle a pris la direction du quartier de Médina-coura, nouvellement électrifié, où elle a rencontré dans les locaux du centre secondaire d’état civil autorités municipales et notabilités du quartier.
Ici, après avoir rappelé une phrase qu’un jour le député Kassoum Tapo lui avait adressé : « Si vous n’électrifiez pas Médina coura, sachez que vous n’aurez rien fait à Mopti », le ministre Séméga a chaudement félicité Mr Tapo, pour son implication effective dans ce projet.
Le 10 novembre dernier, a rappelé le ministre, le système d’éclairage du quai aux poissons de Mopti a été réceptionné. D’un coût de 64 millions Fcfa financés par le budget national, il comprend 3,5 kilomètres de réseaux électriques qui alimentent 100 lampadaires.

D’un montant de 500 millions de Fcfa financés par le budget national, les travaux d’éclairage public de la commune urbaine de Mopti, s’étaleront sur 120 jours.

Ce nouveau réseau d’éclairage public moderne comprend 25 kilomètres et 460 lampadaires. Grâce à ces équipements branchements d’abonnés privés dans le quartier de Médine à Mopti et le secteur II de Sévaré, sera possible.

La délégation s’est ensuite rendue à Sévaré, où elle a visité le chantier du futur laboratoire des eaux. _ D’un coût de 284 millions Fcfa et superficie de 207 m2, ce nouveau bâtiment comprend des bureaux, salles d’analyse des eaux, de micro-polluants et bactéries, et des magasins. Les travaux s’étaleront sur 120 jours.

Le choix de l’installation de ce laboratoire à Sévaré répond à un souci de déconcentration des services de contrôle des eaux. Ce laboratoire va couvrir les régions de Tombouctou et Gao, a expliqué Malick Alhousseini Maïga, le directeur national de l’hydraulique.

Ce projet participe de l’exécution d’un programme de gestion intégrée des ressources en eau du Niger supérieur, a-t-il ajouté.

Par finir, appel a été lancé par le ministre à l’endroit des consommateurs, à payer régulièrement les factures d’électricité, ainsi que des autorités de la ville de Mopti, à faire bon usage de l’équipement installé.

21 février 2007.