Partager

Le Centre régional de recherche agricole (IER/CRRA) de Mopti, en partenariat avec le Centre d’innovations vertes (CIV/CORIS) GIZ, a organisé le jeudi 25 novembre dernier une journée porte ouverte sur la production de semences combinées aux pratiques du Système de riziculture intensif (SRI). Les travaux ont été présidés par le conseiller aux affaires administratives et financières du gouverneur, Ousmane Diallo.

C’était en présence du représentant du Centre d’innovations vertes, Karamoko Sanogo, du directeur général de l’Institut d’économie rural, Dr Karim Traoré et du directeur régional de la CRRA, Oumarou Goïta. Elle a aussi enregistré la participation d’une soixantaine d’acteurs venus des Cercles de Djenné, Mopti et Youwarou.

La rencontre avait pour objectifs de partager les informations sur la production de semences combinées aux pratiques SRI avec les principaux acteurs et décideurs évoluant dans la filière rizicole dans la Région de Mopti; montrer les différentes étapes de production de semences combinées aux pratiques SRI. Il s’agissait aussi d’expliquer les avantages et opportunités liés aux pratiques du SRI + production de semences dans la certification et mettre l’accent sur l’importance du SRI + production de semences dans la couverture de la demande de semences certifiées par les producteurs et son adaptation aux effets du changement climatique.

Les activités de la journée porte ouverte ont porté sur la présentation de la pratique et les principes du SRI, la production de semences, ses avantages dans la certification de semences ; la visite de trois parcelles vitrines de production de semences de riz (Nerica 2, Arica 3 et BG 90) ; les résultats des recherches en pisciculture de l’alevinage à la production de poisson mature en passant par la production de la fabrique de l’aliment poisson et un stand de transformation de riz.

Le représentant du Centre d’innovations vertes a expliqué que le programme global CIV, mis en œuvre dans 16 pays dans le monde dont le Mali dans 25 cercles, 175 communes des Régions de Kayes Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti a une durée de neuf ans (2014 à 2024). Il cible les chaînes de valeurs promues que sont la mangue, la pomme de terre et le riz à travers 3 modules clés : la mise en place d’un système d’innovation local, le développement des capacités et la promotion d’un agrobusiness durable avec un accent particulier sur les femmes et les jeunes.

L’équipe de recherche de la CRRA conduite par son directeur Oumarou Goïta a présenté le système de riziculture intensif (SRI) qui est une combinaison des éléments de la relation sol-eau-plante-lumière de manière harmonieuse permettant à la plante d’exprimer son potentiel de production caché par les pratiques inappropriées. Il s’agit, selon les techniciens, de produire le riz avec très peu de semences, d’eau, d’engrais, sur un sol riche en matière organique et bien aéré. Selon Drissa Traoré, chercheur à la CRRA, le SRI permet de diminuer la quantité de semences de base 8kg contre 50kg/ha avec la pratique conventionnelle et un meilleur rendement de 9 à 10 t/ha contre 5t/ha.

À l’issue des présentations et les différentes visites de terrain, le représentant des producteurs, Alassane Maïga et le représentant du gouverneur, Ousmane Diallo, ont salué les résultats de recherche menés par nos chercheurs à travers le croisement entre le riz local et le riz asiatique. Ousmane Diallo a vivement conseillé aux producteurs présents à faire une large diffusion des acquis de recherche pour que l’ensemble de leurs collègues puissent s’approprier les innovations technologiques et le SRI en particulier qui ont fait leurs preuves.

Dramane COULIBALY
Amap-Mopti

Source: L’Essor